Ruaidri na Saide Buide Ua Conchobair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ruaidri na Saide Buide Ua Conchobair (mort en 1118) est un roi de Connacht de 1076 à 1092.


Origine[modifier | modifier le code]

Ruaudri est le fils de Áed in Gai Bernaig mac Taidg in Eich Gil Ua Conchobair roi de Connacht qui est tué lors d'une bataille en combattant un prétendant Áed Ua Ruairc roi de Breifne. Les Annales d'Ulster, le dénommaient « Grand roi de la province du Connacht, vaillant timonier du Leth Cuinn ». Après sa mort et à la suite de sa victoire, Áed Ua Ruairc devient roi de Connacht. Ruaidri n'apparaît pas dans les entrées des Chroniques d'Irlande avant 1076 soit neuf années après la mort de son père

Règne[modifier | modifier le code]

En 1076, Ruaidrí remplace Ua Ruairc comme roi provincial du Connacht. Les Annales d'Innisfallen relèvent que cette année Toirdelbach Ua Briain, roi de Munster et Ard ri Érenn, envahit le Connacht et que Ruaidrí doit se soumettre formellement à lui et sans doute à cette époque épouser sa fille.

Ruaidrí semble toutefois avoir été temporairement écarté par Toirdelbach, et Áed Ua Ruairc provisoirement restauré comme roi en 1079. En cette même année Ruaidrí doit faire face à un autre rival Áed Ua Flaithbertaig de Iarconnacht qui est tué.

En 1087, après la mort de Toirdelbach Ua Briain, Ruaidrí, avec l'aide de l'Église de Clonmacnoise, défait Ua Ruairc lors d'un combat et saisit de nouveau le royaume de Connacht. Muircheartach Ua Briain le fils et successeur de Toirdelbach sembla comme son père lui avoir été la plupart du temps hostile

En 1087 Ruaidrí affermit son pouvoir régional en envahissant le Conmaicne après la Bataille de Cunghill à Corran dans le comté de Sligo. Ce combat semble avoir été d'une certaine importance car il est utilisé comme date de référence dans les computs ultérieurs des chronologies irlandaises.

En 1088 Ruaidrí reconnait la suzeraineté du rival de Muirchertach au titre d'Ard ri Erenn, Domnall MacLochlainn et ensemble ils envahissent le Munster. Lors de cette attaque ils brûlent Limerick et pillent la plaine du Munster jusqu'à Emly. Au passage il détruisent Kincora, la place forte des Dal Cais et capture Madadahan O' Ceinnedigh et 160 otages desquels il obtiennent une forte rançon composée de vaches, chevaux, or, argent et farine.

Muirchertach réplique en 1089, et avec ses hommes il lance un défi à son ennemi en coupant un arbre sacré dans le comté de Galway, ce raid est toutefois globalement un insuccès et Ruaidrí lance des raid contre le Munster en représailles. En 1090 Ruaidrí doit de nouveau se soumettre et fournir des otages à Ua Lochlainn comme le roi de Mide et Ua Briain.

En 1092 de Ruaidrí est capturé traitreusement par Flaithbertach Ua Flaithbertaig, un membre d'une lignée secondaire des O'Connor qu'il avait élève en fosterage et qui lui fait arracher les yeux.

Ruaidri devenu aveugle renonce à son royaume, abdique et se retire dans le monastère de Clonmacnoise où il meurt en 1118. Sa succession est disputée entre Flaithbertach Ua Flaithbertaig tué en 1098 par Madadhan O'Cuanna un vassal de Ruaidri qui venge ainsi sa mutilation et le fils ainé de Ruaidri, Tagd qui est tué en 1097.

Postérité[modifier | modifier le code]

Ruaidrí avait épousé au moins quatre épouses dont Mór une fille de Toirdelbach Ua Briain qui meurt en 1088.

  • Niall Aithclerech tué en 1093
  • Tadg mac Ruaidri co-roi du Connacht tué en 1097
  • Conchobar tué en 1102
  • Domnall mac Ruaidrí Ua Conchobair roi de Connacht imposé comme roi du Connacht par Muirchertach Ua Briain en 1102 et déposé par lui en 1106, mort en 1118
  • Toirdelbach Ua Conchobair roi de Connacht en 1106.
  • Dubhchobhlaigh dame de Luighne morte en 1131


Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]