Roland Alexandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Roland Alexandre (acteur).
Roland Alexandre
Description de l'image Alexandre Roland (1921-1944).jpg.
Alias
Surveyor
Naissance
Décès
Gross-Rosen
Autres activités
Membre du SOE

Roland Alexandre, né en France en 1921[1], mort à Gross-Rosen en 1944, fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un agent secret français du Special Operations Executive. Il fut déporté et exécuté par les Allemands à l'été 1944.

Identités[modifier | modifier le code]

  • État civil : Roland Eugène Jean Alexandre
  • Comme agent du SOE
    • Nom de guerre (field name) : « Astre »[2]
    • Nom de code opérationnel : SURVEYOR (en français GÉOMÈTRE)

Parcours militaire : SOE, section F, General List ; grade : lieutenant ; matricule : 306148.

Pour accéder à une photographie de Roland Alexandre, se reporter au paragraphe Sources et liens externes en fin d’article.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Roland Alexandre, fils de M. et Marie Alexandre, Vincennes, était mécanicien d'avion dans la vie civile. Âgé de 22 ans, il fut parachuté dans la nuit du 6 au aux environs de Poitiers, pour monter et diriger dans la région le réseau SURVEYOR à partir des contacts de France Antelme chez les cheminots. Lors de ce parachutage, il y avait aussi :

Tous les quatre furent arrêtés à l’atterrissage, et auraient été exécutés en captivité à Gross-Rosen, en août ou septembre 1944[3].

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

La brochure Le Mémorial de la section F ne mentionne aucune distinction.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • En tant que l'un des 104 agents du SOE section F morts pour la France, Roland Alexandre est honoré au mémorial de Valençay (Indre).
  • Brookwood Memorial, Surrey, panneau 21, colonne 3.
  • Au mémorial du camp de concentration de Gross-Rosen, situé près de Rogoźnica (Pologne), une plaque honore la mémoire des dix-neuf agents de la section F qui ont été exécutés en août-septembre 1944, dont Roland Alexandre. Réalisée en granit local, en provenance d'une carrière où devaient travailler les détenus, elle a été élevée sur l'initiative du Holdsworth Trust.

Notes, sources et liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Date approximative, déterminée à partir de son âge (22 ans) lors de son parachutage (7 février).
  2. Ou « Astra » selon le site SFRoH.
  3. Ou le 19 mai 1944, selon le site SFRoH.

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

  • Sur le site Special Forces Roll of Honour : Fiche Roland Alexandre, avec photographie
  • Michael Richard Daniell Foot, Des Anglais dans la Résistance. Le Service Secret Britannique d'Action (SOE) en France 1940-1944, annot. Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Tallandier, 2008, (ISBN 978-2-84734-329-8). Traduction en français par Rachel Bouyssou de (en) SOE in France. An account of the Work of the British Special Operations Executive in France, 1940-1944, London, Her Majesty's Stationery Office, 1966, 1968 ; Whitehall History Publishing, in association with Frank Cass, 2004.
    Ce livre présente la version « officielle » britannique de l’histoire du SOE en France. Une référence essentielle sur le sujet du SOE en France.
  • J.D. Sainsbury, Le Mémorial de la section F, Gerry Holdsworth Special Forces Charitable Trust, 1992.