Rodolphe Collinus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rodolphe Collinus
Description de cette image, également commentée ci-après
Rodolphe Collinus, gravure apocryphe de 1797
Naissance
Gundolingen
Décès
Zürich
Pays de résidence République de Zürich
Profession
professeur de grec
Formation

Rodolphe Collinus, de son vrai nom Rudolf Ambühl, né en 1499 à Gundolingen dans le canton de Lucerne et mort le à Zurich, est un religieux suisse, proche d'Ulrich Zwingli.

Le suffixe Bühl (pour Hügel) signifie « colline », d'où la forme latinisée de son nom. Il se faisait aussi parfois appeler Clivanus (du lat. signifiant déclive).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des classes de latin à Beromünster et Lucerne, il étudia à Bâle, Vienne et Milan avant de devenir précepteur de l’abbaye Saint-Urbain. En 1524 il s'établit à Zürich, pour y participer à la Réforme, et y apprit la corderie pour gagner sa vie. D'emblée il rallia le mouvement radical des anabaptistes de Waldshut dirigés par Balthasar Hubmaier et prit part à la campagne de reconquête manquée du duc Ulrich VI de Wurtemberg. En 1526, Zwingli le nomma Professeur de Grec au Carolinum. Il participa à la controverse de Berne de 1528 ainsi qu'au colloque de Marbourg de 1529. Il traduisit en latin les tragédies d'Euripide et les discours de Démosthène, et composa une autobiographie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]