Cratère Roden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Roden Crater)
Aller à : navigation, rechercher
Cratère Roden
Vue satellite du cône volcanique
Vue satellite du cône volcanique
Géographie
Altitude 1 658 m
Massif Plateau du Colorado
Coordonnées 35° 25′ 34″ N 111° 15′ 32″ O / 35.426, -111.259 ()35° 25′ 34″ Nord 111° 15′ 32″ Ouest / 35.426, -111.259 ()  
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Arizona
Comté Coconino
Ascension
Voie la plus facile piste depuis le sud
Géologie
Âge 400 000 ans
Type Volcan gris
Activité Éteint
Dernière éruption Inconnue
Code Aa

Géolocalisation sur la carte : Arizona

(Voir situation sur carte : Arizona)
Cratère Roden

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Cratère Roden

Le cratère Roden, en anglais Roden Crater, est un volcan éteint, situé dans l'Arizona, aux États-Unis. Depuis la fin des années 1970, il est le site d'une œuvre monumentale de land art par l'artiste américain James Turrell.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le cratère Roden est situé à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Flagstaff, dans le Nord de l'Arizona, non loin du Painted Desert[1] et du Grand Canyon. Il s'agit du cône d'un volcan éteint, vieux de 400 000 ans, possédant un cratère volcanique intérieur[2]. Culminant à environ 1 600 m d'altitude, il s'élève à 200 m au-dessus des environs[3].

Installation artistique[modifier | modifier le code]

James Turrell repère le cratère en 1974, en survolant la région en avion[4]. Il convainc la Dia Art Foundation (en) d'acheter le site en son nom[5]. Turrell a transformé le cône intérieur du cratère en une gigantesque œuvre de land art, créant un lieu spéficiquement conçu pour observer à l'œil nu la lumière du ciel, le soleil et plusieurs phénomènes astronomique. Les solstices d'hiver et d'été sont mis en valeur [6].

L'accès au cratère n'est pas autorisé, bien que Turrell ait planifié de l'ouvrir au public en 2011, mais des visites en sont toutefois parfois organisées[7].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Govan, « Roden Crater », James Turrell
  2. (en) Earl Cook, « Roden Crater »
  3. (en) « About », Roden Crater
  4. (en) Wil S. Hylton, « How James Turrell Knocked the Art World Off Its Feet », The New York Times,‎ 13 juin 2013
  5. (en) « About Dia », Dia Art Foundation
  6. (en) Jullia Brown, Occluded Front, James Turrell, The Lapis Press,‎ 1985 (ISBN 0-932499-11-2)
  7. (en) Jori Finkel, « Shh! It’s a Secret Kind of Outside Art », The New York Times,‎ 25 novembre 2007