Roche-d'Or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roche-d'Or
Localité suisse
Blason de Roche-d'Or
Héraldique
Vue générale de Roche d'or.
Vue générale de Roche d'or.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Jura Jura
District Porrentruy
Commune Haute-Ajoie
NPA 2912
N° OFS 6802
Démographie
Population 38 hab. (31 décembre 2007)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 22′ 01″ nord, 6° 57′ 15″ est
Altitude 842 m
Superficie 346 ha = 3,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Jura

Voir sur la carte administrative du Canton du Jura
City locator 14.svg
Roche-d'Or

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Roche-d'Or

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Roche-d'Or
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Roche-d'Or (ancien nom allemand : Goldenfels) est une localité et une ancienne commune suisse du canton du Jura, située dans le district de Porrentruy. Elle a fusionné le 1er janvier 2009 avec Chevenez, Damvant et Réclère pour former la commune de Haute-Ajoie.

Histoire:

Au sommet de la chaîne du Mont-Terri, Roche d'Or est mentionné une première fois en 1283, lors d'un écrit d'un Comte de Montjoie y mentionnant. Des traces d'occupation celtique ont été découvertes au lieu dit Faux d'Enson. Il s'agit d'une mise à jour d'un taureau tricorne gaulois et d'un dolmen ensevelit sous terre.

Le nom du village viendrait d'un phénomène naturel par un soir d’été au coucher du soleil, vous aurez l’occasion de contempler la roche d’or qui reflète les rayons solaire. Juste en-dessus de cette roche les anciens construisirent le château du même nom. Il s’agit d’une petite falaise de calcaires du Dogger (étage du Bajocien), découpée par une faille verticale, non loin du lieu-dit Faux d'Enson. Les calcaires du Dogger sont souvent de couleur jaune foncé à brun-clair. Le soleil s’y reflétant au couchant, accentue encore l’impression d'une roche dorée.


Le chateau de la Roche-d'Or, est un site aujourd’hui couvert par la forêt, il peut être vue en descendant de la Faux d'Enson en direction des Vacheries. On distingue cependant l’organisation de l’ensemble en deux parties : corps principal à l’ouest et avant-corps à l’est. Vestiges d’un mur et d’un fossé. Construction vers 1283 par l’évêque de Bâle Henry d’Isny, pour le Comte de Montjoie face au tentative de l'Empire Germain. Démolition par ordre de l’évêque Blarer de Wartensee en 1595.


Les noms de familles sont originaire et lié à la commune: Barré, Cerf, Daucourt, Frossard, Schwartzmann, Walzer.


A partir du 1er janvier 2009, Chevenez, Damvant, Réclère et Roche-d'Or ne forment plus qu'une seule commune qui porte le nom de "Haute-Ajoie".

 

Lieux-dits de la commune

La Faux-d'Enson, La Vacherie-Dessous, La Vacherie-Dessus, Lavaux pour le côté Suisse. Montjoie-le-château et Vaufrey pour le côté France.


De 1964 à 2004, la commune a accueilli la Course de côte de Roche-d'Or.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Plateforme panoramique à Roche d'or
Vue panoramique vers Porrentruy (Est) depuis la plateforme de la Faux-d'Enson à Roche-d'Or