Rochdi Belgasmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rochdi Belgasmi
Image dans Infobox.
Rochdi Belgasmi sur scène
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (34 ans)
SousseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web

Rochdi Belgasmi, né le à Sousse, est un danseur et chorégraphe tunisien.

Formation[modifier | modifier le code]

Rochdi Belgasmi grandit à Sousse, où il commence à dix ans à prendre des cours dans des clubs et des écoles de danse[1].

Il obtient un diplôme national de théâtre et des arts de la scène à l'Institut supérieur d'art dramatique de Tunis[1].

Créations[modifier | modifier le code]

Rochdi Belgasmi est à l'origine de diverses créations de danse contemporaine[2] :

  •  Métamorphoses vivantes, 2010 ;
  •  Transe, corps hanté, 2012 ;
  • Zoufri, 2013 ;
  • Wa Idha Aassaytom… (Et si vous désobéissiez…)[3], 2014 ;
  • Ouled Jellaba[4], 2016, lauréat du prix international Olfa Rambourg pour l'art et la culture[5] ;
  • Arous Oueslat, 2017 pour Dream City[6] ;
  • Lamboubet ou les ménades de Beb Souika, 2018.

Performances[modifier | modifier le code]

Il a réalisé des performances[2] :

  •  Boutilus, paralysie de sommeil et d’ailleurs, chorégraphie de Belgasmi, sur une création de l’artiste plasticienne Nadine Lahoz-Quilez, 2015 ;
  •  Memorium… quand le corps se fait amnésique, création de Belgasmi, Design Lab et Ahmed Benjemy, 2015 ;
  •  Festus, création de Belgasmi, Kollab et Khalil Hentati, 2016.

Chorégraphies[modifier | modifier le code]

Il a également chorégraphié les spectacles de théâtre suivants[2] :

  • Lavage à sec, spectacle de Moez Toumi, 2012 ;
  •  Tawassine, spectacle de Hafedh Khalifa (co-chorégraphie, 2012 ;
  •  Nostoi, direction artistique d'Anouar Chaafi, 2013 ;
  •  Striptease, spectacle de Moez Mrabet, 2013 ;
  • El Mansia, spectacle de Lassaâd Ben Abdallah, 2014 ;
  • Glaise, spectacle de Habiba Jendoubi, 2015 ;
  •  El Zaglama, spectacle de Lassaâd Ben Abdallah, 2015 ;
  •  Air braisé, spectacle de Lotfi Akermi, 2015 ;
  • Join the Revolution, spectacle de Chokri Ben Chikha (Action Zou Humain) avec un extrait de son solo Wa Idha Aassaytom…, 2015 ;
  • Habouba chante et danse, un spectacle de Samir Agerbi, 2017.

Interprétations[modifier | modifier le code]

Il a par ailleurs dansé dans divers spectacles[2] :

  •  Mon corps est mon pays, spectacle de Hafiz Dhaou et Aïcha M'barek, 2009 ;
  •  Nouveau matin, spectacle de Hatem Debel, 2009 ;
  •  Chattah, spectacle de Hafedh Zellit, 2011 ;
  •  Khira wu Rochdi, spectacle de Malek Sebaï, 2012 ;
  •  En toute dignité, spectacle d'Émilie Malosse et Karim Troussi, 2014.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Il apparaît enfin dans divers films[2] :

Vidéos[modifier | modifier le code]

  • 2017 : apparition dans le clip Yamma Lasmer Douni d'Asma Othmani, réalisé par Zied Litayem ;
  • 2019 : apparition dans le clip Goulouli Winha de Zaza Show, réalisé par Abdelaziz Dziri.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Rochdi Belgasmi sur Africultures
  2. a b c d et e (en) « Rochdi Belgasmi Dance Company », sur rochdibelgasmidance.com (consulté le )
  3. « Le danseur Rochdi Belgasmi : "Mon spectacle est un appel à la vie" », sur tv5monde.com, (consulté le )
  4. « Rochdi Belgasmi. Quand la danse trouble le genre », sur nawaat.org, (consulté le )
  5. Maha Smati, « Les Prix Olfa Rambourg, un investissement personnel pour encourager le domaine artistique et culturel tunisien », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le )
  6. « En vidéo : Arous Oueslat, le spectacle de dance de Rochdi Belgasmi au Dream City », sur tunisie.co, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]