Robonaut 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un Robonaut 2 à bord de la station spatiale internationale le 15 mars 2011.

Robonaut 2 (souvent abrégé R2) est un robot humanoïde né du Programme Robonaut, une étroite collaboration entre la NASA et la DARPA. Un exemplaire a été livré par la navette spatiale Discovery lors de la mission STS-133 pour l'ISS (février 2011) où les ingénieurs vont contrôler la manière dont le robot fonctionne en apesanteur.

Enjeux[modifier | modifier le code]

Robonaut 2 a été conçu dans le but d'aider le travail des astronautes dans des situations délicates, notamment lors de sorties extravéhiculaires. Cela permettra en outre de diminuer considérablement le risque de pertes humaines.

Fonctionnement général du robot[modifier | modifier le code]

Robonaut 2 est un robot de forme humanoïde dont la silhouette évoque un astronaute dans sa combinaison spatiale. Il pèse 136 kilos et son envergure est de 2,4 mètres, une fois ses bras déployés. Chaque bras est capable de soulever jusqu'à 9 kilogrammes. Les mains du robot disposent de 14 degrés de liberté et ses doigts possèdent 4 articulations. Le robot contient de plus de nombreux capteurs sensoriels, ce qui lui permet d'aider les astronautes dans des tâches manuelles[1],[2].

Si le robot sera généralement animé par téléprésence, il disposera toutefois, selon ses concepteurs, d'une autonomie partielle.

Collaboration avec General Motors[modifier | modifier le code]

Alors que la NASA avait jusqu'alors fait appel à la DARPA, c'est vers le groupe General Motors qu'elle a décidé de se tourner pour la conception de son R2.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robonaut 2: The offspring of GM and NASA, CNET
  2. GM et la NASA dévoilent le Robonaut 2, article d'actualité en français sur le blog d'Autodeclics posté le 2012/02/07

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]