Richard S. Kayne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Richard Stanley Kayne est un linguiste américain spécialiste de la microsyntaxe des langues romanes.

Après avoir obtenu un BA en mathématiques à l'université Columbia (New York) en 1964, il fait des études de linguistique au Massachusetts Institute of Technology (MIT), et reçoit son doctorat en 1969.

Enseignant au Département de linguistique de l'université Paris 8, de 1969 à 1986, au MIT, de 1986 à 1988, et à l'université de la ville de New York, de 1988 à 1997, il accepte un poste à l'université de New York en 1997. Il y était encore en poste en 2010.

Auteur de contributions dans le domaine de la linguistique du français et de la linguistique comparée des langues romanes, il a joué un rôle important[réf. nécessaire] pour le développement de la grammaire générative en France et en Europe.

Il garde aujourd'hui une influence considérable[réf. nécessaire] dans le domaine des langues romanes à travers ses études de microsyntaxe des différentes variantes du français et dialectes de l'italien.

Sa théorie de l'antisymétrie est par ailleurs l'un des principes centraux de l'entreprise générativiste contemporaine, dont il est l'un des principaux acteurs.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Syntaxe du Français. Le cycle transformationnel, Seuil, Paris, 1977
  • Connectedness and Binary Branching, Foris, Dordrecht, 1984
  • The Antisymmetry of Syntax, MIT Press, Cambridge (Mass.), 1994
  • Parameters and Universals, Oxford University Press, 2000
  • (en collaboration avec Gugliemo Cinque) Comparative Syntax, Oxford University Press, 2005