Reynald Seznec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Reynald Seznec, né le 11 mai 1953 à Laval, est un ancien directeur du groupe Thales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Reynald Seznec est un ancien élève de l'École polytechnique (X73) et de l'École nationale des ponts et chaussées (1978). La même année, il obtient un doctorat de physique de l'université Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI).

Société Métravib[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière professionnelle dans la recherche pour un laboratoire de physique. En 1982, il prend le poste de directeur technique pour la société Métravib. En 1985, il est promu directeur général et occupe cette fonction jusqu'en 1989[1].

Société Thomson-CSF, devenue Thales[modifier | modifier le code]

Il rejoint ensuite la société Thomson-Sintra ASM à Sophia-Antipolis et prend en charge la direction des produits sonars de lutte anti-sous-marine. En 1996, Thomson-Sintra ASM fusionne avec Gec Marconi pour former la société Thomson Marconi Sonar (TMS-SAS), et Seznec est alors nommé directeur général de TMS-SAS.

En 1999, Reynald Seznec rejoint l'entité Systèmes de défense aériens et de missiles du groupe Thomson-CSF, où il occupe la fonction de directeur des systèmes d'armes pour la France (Airsys) et la Grande-Bretagne (Short Missile Systems).

En septembre 2000, Reynald Seznec prend la direction du Business Group Air Defence Systems de Thales, comprenant notamment les activités Missiles, Systèmes d'armes, Radars et Systèmes de défense aérienne, et en devient Senior Executive Vice-President[2].

Le , il est nommé directeur général du Business Group Air Traffic Management de Thales[1].

Le , il est nommé directeur général adjoint Espace et remplace Pascale Sourisse à la tête de Thales Alenia Space[3].

En septembre 2012, il est nommé Senior Vice President Zone B de Thales[4] et quitte la société fin 2012, au moment du changement de PDG.

Il consacre ses loisirs à sa passion, la voile[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est nommé chevalier dans l'ordre national du Mérite le 13 mai 2005[6] et chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur le 1er janvier 2011[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Reynald Seznec... nommé DG de Business Group Air Traffic (THALES) », 10 janvier 2003, online sur www.e-tourmagazine.com
  2. « Editorial de Reynald Seznec - Président Thales Air Defence », 20 novembre 2002, dans www.ixarm.com
  3. Jean-Pierre Largillet, « Reynald Seznec remplace Pascale Sourisse à la Division Espace », 17 avril 2008, dans online www.webtimemedias.com
  4. Site web www.agefi.fr, 26 juillet 2012
  5. « Reynald Seznec : sur orbite », dans Air & Cosmos, N° 2128, 6 juin 2008
  6. http://www.france-phaleristique.com/onm_promo_13-05-05.htm
  7. Le Carnet, Air & Cosmos, N° 2294, 6 janvier 2012