Raquel Kogan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raquel Kogan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Faculté d'architecture et d'urbanisme de l'université presbytérienne Mackenzie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Raquel Tasny Kogan est une artiste brésilienne née le à São Paulo.

Artiste pluridisciplinaire, son travail mêle peinture, sculpture et multimédia.

Elle étudie l'architecture et l'urbanisme à l'université de Mackenzie à São Paulo, dont elle est diplômée en 1978.

Sa carrière d'artiste débute dans les années 1990 lors qu'elle expose à la galerie Monica Filgueiras de Sao Paolo dans laquelle elle présente des œuvres mêlant peinture et sculpture. Dès lors ses travaux sont présentés au cours d'expositions individuelles et collectives à travers le monde.

Au début des années 2000, sa pratique évolue et s'intéresse fortement aux nouvelles technologies. Raquel Kogan monte alors une série d'installations immersives nommé #Réflection. Elle invite le spectateur à interroger sa perception et ses sens, tout en considérant son rôle à jouer dans l'art. Ces installations ont besoin de spectateur pour fonctionner car c'est dans l'interaction[évasif].

Elle a participé à plusieurs expositions dans des institutions de renom telles que le Centre culturel Chapelle Morumbi (São Paulo), Itaú Cultural (Brésil), Banco do Nordeste Cultural Center (Fortaleza), le HI avenir (Rio de Janeiro) outre la XXe Biennale Internationale de Curitiba. En outre, elle a reçu des prix tels que Transmídia Itaú Cultural, Rumos Cibernética (2007), Funarte São Paulo (2011), Rumos Cinema (2013)[1] et au Centre Pompidou à Paris en 2018 lors de l'exposition Artiste et Robots[pas clair].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. " Artistes & Robots : la nouvelle exposition du grand palais ", , Cnews[2]
  2. Carole Lefrançois «  Au Grand Palais, une expo insolite où les artistes sont des robots », , Télérama
  3. Isabelle Bellin, «  L’art numérique fait son entrée au musée »,, Data Analytics Post

Références[modifier | modifier le code]

  1. (pt-BR) Instituto Itaú Cultural, « Raquel Kogan », sur Enciclopédia Itaú Cultural (consulté le 30 mai 2019)
  2. « https://www.cnews.fr/idees-sorties/2018-04-20/artistes-robots-la-nouvelle-exposition-du-grand-palais-779015 - Recherche Google », sur www.google.com (consulté le 30 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]