Rede ferroviaria nacional

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis REFER)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

REFER
logo de Rede ferroviaria nacional

Création 29 avril 1997
Disparition 1er juin 2015
Fondateurs État portugais
Forme juridique société publique
Siège social Lisbonne
Portugal
Actionnaires Gouvernement du Portugal (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité infrastructures ferroviaire
Effectif 4 800
Site web http://www.refer.pt

Rede ferroviaria nacional (Refer, EPE) est une entité publique entrepreneuriale (EPE) portugaise chargé de la gestion du réseau ferré entre et .

Créée par séparation de Caminhos de Ferro Portugueses (CP) pour assurer la gestion, l'entretien et la construction des infrastructures ferroviaires portugaises, elle absorbe en l'entreprise publique Estradas de Portugal (EP, SA) pour former la société anonyme à capitaux publics Infraestruturas de Portugal (IP, SA).

Histoire[modifier | modifier le code]

La création de cette société publique entre dans le cadre des applications des directives européennes, le Portugal restructure l'organisation de son secteur ferroviaire en séparant notamment le gestionnaire d'infrastructure ferroviaire de l'exploitant du réseau. REFER est créée le 24 avril 1997[1], avec la publication du décret-loi no 104/97

Le 11 décembre 2001[2], REFER adhère à l'European Rail Infrastructure Managers (EIM) (Association européenne des gestionnaires d'infrastructure ferroviaire)

Missions[modifier | modifier le code]

Les missions de Refer comprennent :

  • la maintenance du réseau existant et son développement (études et constructions d'ouvrages et de lignes nouvelles),
  • la gestion des circulations.

Réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau géré par Refer comprend (fin 2011) 2433,18 km de lignes à voie large, dont 1823,58 km (74,9 % du reseau) sont à voie unique, 568,7 km (23,4 %) à voie double et 40,8 km (1,7 %) à voie multiple[3], soit:

Au fin de l'année 2011, presque tout le réseau à voie étroite (1000 mm) est déclassé, mais la ligne de Vouga est encore en service[4] et le tronçon Carvalhais-Mirandela-Cachão, sur la ligne du Tua, est exploité par le Metro de Mirandela[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conférence européenne des ministres des transports, CEMT, Organisation de coopération et de développement économiques, Conférence européenne des ministres des transports, Les investissements en infrastructures de transport 1985-1995, volume 1, OECD Publishing, 1999 (ISBN 9789282122426) p. 162 extrait en ligne (consulté le 23 novembre 2010)
  2. Site REFER, Chronologie : 2001 lire en ligne « Copie archivée » (version du 7 octobre 2010 sur l'Internet Archive) (consulté le 23 novembre 2010).
  3. a et b http://www.refer.pt/LinkClick.aspx?fileticket=Ol0viav7Jk8%3d&tabid=61 REFER. (2011). Diretório de Rede 2013, 51 (en portugais)
  4. http://www.cp.pt/StaticFiles/CP/Imagens/PDF/Passageiros/horarios/regional/aveiro_espinho.pdf « Copie archivée » (version du 14 juin 2010 sur l'Internet Archive) Horaire CP Regionais Aveiro-Sernada-Espinho, publié le 12 septembre 2010, encore en vigueur le 1er février 2012 (en portugais et anglais)
  5. http://www.cp.pt/StaticFiles/CP/Imagens/PDF/Passageiros/horarios/regional/linha_tua.pdf « Copie archivée » (version du 2 septembre 2011 sur l'Internet Archive) Horaire Metro Mirandela/ligne du Tua, publié le 15 septembre 2011 (en portugais et anglais)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]