Queue de marée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arp 188 vue par le télescope spatial Hubble. La queue de marée s'étire sur plus de 280 000 années-lumière (86 kpc).

Une queue de marée est une formation longue et fine constituée d'étoiles et de gaz interstellaire issus d'une galaxie en interaction sous l'effet d'une force de marée galactique. Arp 188 et NGC 4676 illustrent bien ce phénomène, par ailleurs produit avec une certaine symétrie dans la collision à l'origine des galaxies des Antennes. Les queues de marée peuvent contenir une fraction significative de la matière d'une galaxie : ainsi, près de la moitié de la matière gazeuse des galaxies des Antennes se trouve dans les queues de marée[1]. Les perturbations et les ondes de choc générées par les interactions de galaxies favorisent la formation stellaire : on estime qu'un dixième des étoiles des galaxies en interaction se forment dans les queues de marée[2], tandis qu'une étoile sur cent dans l'Univers se formerait dans ces structures[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J. Christopher Mihos, Gregory D. Bothun, Douglas O. Richstone, « Modeling the Spatial Distribution of Star Formation in Interacting Disk Galaxies », The Astrophysical Journal, vol. 418,‎ , p. 82 (lire en ligne) DOI:10.1086/173373
  2. (en) T. H. Jarrett, M. Polletta, I. P. Fournon, G. Stacey, K. Xu, B. Siana, D. Farrah, S. Berta, E. Hatziminaoglou, G. Rodighiero, J. Surace, D. Domingue, D. Shupe, F. Fang, C. Lonsdale, S. Oliver, M. Rowan-Robinson, G. Smith, T. Babbedge, E. Gonzalez-Solares, F. Masci, A. Franceschini et D. Padgett, « Remarkable Disk and Off-Nuclear Starburst Activity in the Tadpole Galaxy as revealed by the Spitzer Space Telescope », The Astronomical Journal, vol. 131, no 1,‎ , p. 261-281 (lire en ligne) DOI:10.1086/498414
  3. (en) NASA Goddart Space Flight Center – 18 décembre 2007 « ’Shot in the Dark’ Star Explosion Stuns Astronomers ».