Psathyrellaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Psathyrellaceae sont une famille de champignons basidiomycètes de l’ordre des Agaricales, regroupant les anciennes Coprinaceae aux côtés des Psathyrelles, dont le genre type a dû être démantelé avec la création de 14 nouvelles espèces[1] (voir plus bas à Systématique).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Sporée brun sombre, brun violacé à noire. Basidiocarpe souvent fragile, voire déliquescent. Voile partiel présent (mais souvent fugace ou absent). Voile général parfois présent. Lames adnées à sublibres, non nuageuses[2],[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Systématique[modifier | modifier le code]

L’éclatement du genre Coprinus et la redistribution de ses espèces dans les genres Coprinellus, Coprinopsis et Parasola ayant constitué une « révolution » systématique fondée sur des données moléculaires, il aura fallu près de 15 ans pour établir la cohérence des nouveaux genres et comprendre comment les Psathyrella s’organisaient par rapport aux lignées coprinoïdes dans cette famille confuse des Psathyrellaceae afin de trouver des définitions pertinentes pour chacun de ces genres[4],[5].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (29 octobre 2013)[6] :

Selon NCBI (29 octobre 2013)[7] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Keirle, « Agaricales of the Hawaiian Islands. 8. Agaricaceae: Coprinus and Podaxis; Psathyrellaceae: Coprinopsis, Coprinellus and Parasola », Fungal Diversity, vol. 15,‎ , p. 33–124 (lire en ligne)
  2. Guide des champignons de France et d'Europe Régis Courtecuisse et Bernard Duhem (illustrations), 1752 espèces décrites et illustrées, Paris, Delachaux et Niestlé, coll. « Les Guides du Naturaliste », 10/2013 (2e édition), 544 p. (ISBN 978-2-6030-1691-6)
  3. Chez certaines espèces, du fait d'une maturation incomplète des spores, la face des lames peut être nuageuse, ou ocelée comme les ailes des papillons.
  4. Moreau, Pierre-Arthur & Courtecuisse, Régis & Bellanger, Jean-Michel. (2015). Les noms qui changent… (2) Agaricales, Boletales et Tricholomatales. Documents Mycologiques. 36. 85-101.
  5. Courtecuisse, R. (2008) Nouvelles combinaisons et nouveaux noms nécessaires à la suite de la mise au point du référentiel des noms de champignons présents sur le territoire national métropolitain (1-Basidiomycètes). Documents Mycologiques 34 (135–136): 48–52.
  6. Catalogue of Life, consulté le 29 octobre 2013
  7. NCBI, consulté le 29 octobre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :