Protocole de Needham-Schroeder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Needham et Schroeder.

Needham-Schroeder est un protocole d'authentification dans les réseaux informatiques conçu pour être utilisé dans des réseaux non sûrs (Internet par exemple), et inventé par Roger Needham et Michael Schroeder en 1978. Le protocole permet à des tiers communicant à travers un réseaux de prouver (l'un à l'autre respectivement) leurs identités respectives.

Protocole symétrique[modifier | modifier le code]

En notation security protocol notation, quand Alice (A) s'authentifie auprès de Bob (B) en utilisant un serveur (S), le protocole se décrit :

A \rightarrow S: A,B,N_A

Alice informe le serveur qu'elle veut communiquer avec Bob.

S \rightarrow A: \{N_A, K_{AB}, B, \{K_{AB}, A\}_{K_{BS}}\}_{K_{AS}}

Le serveur génère {K_{AB}} et envoie une copie chiffrée avec {K_{BS}} (la clé secrète que le serveur partage avec B) à Alice pour qu'elle fasse suivre à Bob, une copie claire est envoyée à Alice. Le nombre à usage unique garantit le maintien de la session, et que {K_{AB}} est "frais".

A \rightarrow B: \{K_{AB}, A\}_{K_{BS}}

Alice transmet la clé Bob.

B \rightarrow A: \{N_B\}_{K_{AB}}

Bob envoie à Alice un nombre à usage unique chiffré avec {K_{AB}} pour montrer qu'il a la clé.

A \rightarrow B: \{N_B-1\}_{K_{AB}}

Alice effectue une opération simple sur le nombre, le ré-encode et renvoie pour prouver qu'elle est toujours disponible et qu'elle a la clé.

Ce protocole n'est plus considéré sûr parce que Bob ne sait pas si la clé est nouvelle (une attaque de type replay est possible)

Protocole asymétrique[modifier | modifier le code]