Propension à épargner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’économie
Cet article est une ébauche concernant l’économie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En économie la propension à épargner désigne le "taux d'épargne des ménages, mesuré par le poids de l'épargne brute dans le revenu disponible brut[1].

La « propension à épargner » et la propension à consommer sont étroitement liées[2].

Mesures[modifier | modifier le code]

La propension à épargner d’un ménage peut être mesurée de deux manières :

  • la propension moyenne à épargner : montant de l'épargne par rapport au revenu disponible ;
  • la propension marginale à épargner : variation du montant de l'épargne par rapport à la variation du revenu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Clerc Denis et Piriou Jean-Paul, Lexique de sciences économiques et sociales, Paris, Repères, , 128 p. (lire en ligne)
  2. Propension à épargner, sur alternatives-economiques.fr, consulté le 21 août 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]