Promod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Promod
Image illustrative de l'article Promod

Création 1975
Dates clés 1975 : ouverture du 1er magasin en France.

1996 : ouverture du site marchand promod.fr et du marché européen.

Fondateurs Francis Charles Pollet
Forme juridique SAS rcs 685420606
Siège social Marcq-en-Barœul Drapeau de la France France Marcq-en-Barœul
Direction Patrice Lepoutre
Produits Vêtements - Accessoires de mode - Chaussures
Site web promod.fr

Chiffre d’affaires 2661 M€ en 2015 (bilan à fin février)
Résultat net 3 M€ en 2015 (bilan à fin février)
baisse 74 % en février 2015

Promod est une marque française de prêt-à-porter féminin. Fondée par Francis-Charles Pollet en 1975, 99e fortune de France en 2009 avec 300 M€[1], l'entreprise a son siège social à Marcq-en-Barœul France. L'entreprise s'appuie sur un réseau de magasins succursalistes et en partenariat en France et à l'international.

À 2016, elle est présente dans 44 pays dans le monde et compte 1010 magasins.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’entreprise Promod est fondée en 1975 par Francis Charles Pollet, l’un des héritiers du fondateur de La Redoute[2] où il a effectué une première partie de sa carrière. L’enseigne nordiste, implantée exclusivement en France et en Belgique jusqu’en 1990, décide de se développer encore plus à l’international et crée une première filiale en Espagne. Au travers de ses collections de vêtements et accessoires destinés aux femmes, Promod est l’un des leaders du marché français du prêt-à-porter[3].

Au cours des années 1990 à 2000, Promod poursuit son internationalisation[4] et ouvre des filiales dans les principaux pays de l’Union Européenne et en Europe Centrale. En parallèle, un 1er site de vente en ligne est créé et permet à Promod, au fil des années, de devenir une enseigne multicanal.

En 1999, afin d’accélérer son internationalisation, le groupe décide de compléter son parc de magasins succursalistes en recherchant des « partenariats ». Ce nouvel axe de développement débouche sur la signature de contrats de distribution au Moyen-Orient (Arabie, Saoudite, Émirats arabes unis, Liban etc) ainsi qu’en Russie quelques années plus tard. En 2015, Promod devient Promod Boutique Française[5]

Avril 2016, une baisse de la rentabilité des points de vente à l'étranger amène l'entreprise à supprimer 133 emplois[6],[7]

Collaboration[modifier | modifier le code]

2016 : Hast[8] & Elise Chalmin[9]

2015 : Clément Dezelus[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les 500 plus grandes fortunes françaises par Challenges.fr », sur www.challenges.fr (consulté le 29 avril 2016)
  2. Prisma Media, « Francis-Charles Pollet (Promod) », sur Capital.fr (consulté le 6 mai 2016)
  3. « Le prêt-à-porter en difficulté mise sur Internet », sur http://www.lesechosdelafranchise.com/,‎
  4. Olivier Ducuing & Etienne Vergne, « Qui sont nos championnes de l'export », Eco121, no 60,‎ , p. 12-13
  5. Stéphanie Athané, « Promod sort de l'ombre », Le journal du textile, no 2240,‎ , p. 2
  6. La Voix du Nord, « Exclusif : Promod supprime 133 emplois dans le Nord » (consulté le 1er septembre 2016)
  7. Nicole Vulser, « Habillement : Camaïeu à céder, Mim à vendre, Promod supprime des postes », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  8. (fr) « Une chemise pour deux ! », sur Marie France, magazine féminin,‎ (consulté le 6 mai 2016)
  9. (fr) « Promod x Elise Chalmin, la collab' pop et graphique du printemps 2016 », sur meltyFashion,‎ (consulté le 6 mai 2016)
  10. (fr) « Clément Dezelus dessine une collection capsule exclusive pour Promod ! », sur Chloé Fashion & Lifestyle,‎ (consulté le 6 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]