Programme national pour le développement agricole et rural

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Programme national pour le développement agricole et rural (PNDAR) est un programme du ministère de l’agriculture français ayant pour but principal de préparer l'avenir de l'agriculture française[1]. Tous les cinq ans, il fixe les principales orientations dans lesquelles devront s'inscrire les actions conduites par les acteurs du développement agricole: instituts techniques, chambres d’agriculture, coopératives, etc. Ces actions sont financées via le compte d’affectation spéciale développement agricole et rural (CAS DAR)[2].

Bases juridiques[modifier | modifier le code]

L'article R 822-1 du Code rural et de la pêche maritime dispose que le ministre chargé de l'agriculture fixe, après concertation avec les organisations professionnelles agricoles, les priorités du développement agricole et rural[3].

PNDAR 2004-2008[modifier | modifier le code]

Le premier PNDAR est mis en place par l'Agence de développement agricole et rural (ADAR)[4].

PNDAR 2009-2013[modifier | modifier le code]

Les orientations prioritaires du PNDAR pour la période 2009-2013 sont[5]:

  • l'agronomie source d'innovation : de la parcelle aux groupes d'exploitations;
  • les produits : créer ou conserver de la valeur ajoutée;
  • favoriser l'émergence de projets territoriaux;
  • innover dans l'exercice des métiers.

PNDAR 2014-2020[modifier | modifier le code]

Les orientations prioritaires du PNDAR pour la période 2014-2020 sont[3]:

  • augmenter l’autonomie et améliorer la compétitivité des agriculteurs et des exploitations françaises par la réduction de l’usage des intrants de synthèse ou ayant un impact sur la santé publique ou l’environnement, tout en maintenant des niveaux de production rémunérateurs. La conquête de l’autonomie passe aussi par la construction d’une position plus forte, individuelle et surtout collective, dans la chaîne de valeur;
  • promouvoir la diversité des modèles agricoles et des systèmes de production : la diversité au sein des parcelles, au sein des combinaisons entre l’animal et le végétal, au sein des exploitations et des territoires en vue de renforcer leur résilience, et de minimiser les risques économiques et environnementaux;
  • améliorer les capacités d’anticipation et de pilotage stratégique des agriculteurs et des acteurs des territoires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Discussion au Sénat à l'occasion de la loi de finances pour 2013
  2. PNDAR pour 2014-2020
  3. a et b Circulaire CAB/C2013-0003 du ministère français de l'agriculture
  4. Ghislaine Urbano et Hervé Bossuat, « Le CAS-DAR, une politique publique pour le développement agricole et rural », Agronomie Environnement & Sociétés, vol. 3, no 2,‎ , p. 127-134 (lire en ligne)
  5. Rapport annuel de performances sur le développement agricole et rural, annexé au projet de loi de règlement du budget et d'approbation des comptes pour 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]