Pression totale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La pression totale dans un fluide (eau, air, etc.) est la somme de la pression statique, de la pression dynamique, et de la densité volumique d'énergie potentielle de gravité (homogène à une hauteur de colonne d'eau, c'est-à-dire à une pression)[1],[2],[3],[4],[5],[6].

Définition[modifier | modifier le code]

La pression totale est, en d'autres termes, la constante du théorème de Bernoulli ainsi formulé :

Lorsque le fluide est un gaz, la densité et le différentiel de hauteur z sont généralement suffisamment faibles pour toujours négliger le terme gravitaire.

Ainsi, pour un gaz dont on néglige le terme gravitaire, lorsque le fluide n'est pas en mouvement (à l'arrêt), alors la pression totale est égale à la pression statique, puisque la pression dynamique est alors nulle.

La pression totale peut être simplement mesurée à l'aide d'un tube de Pitot « simple ».

Lorsqu'un fluide est immobile, il est à l'arrêt ; en condition statique. Lorsque ce fluide accélère vers une zone de moindre pression statique, alors une partie de la pression statique initiale est convertie en pression dynamique, alors la pression statique diminue en proportion. En revanche, la pression totale, elle, reste constante, aux pertes de charges près.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L. J. Clancy, Aerodynamics, section 3.5.
  2. Grande Encyclopédie Larousse, p. 4444
  3. Inge L. Ryhming, Dynamique des fluides, 2e éd., Presses polytechniques et universitaires romandes (un cours de base du deuxième cycle universitaire)
  4. [1]
  5. [2]
  6. [3]