Porte de Qinnasrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Porte de Qinnasrin
باب قنسرين
Bab Qinnasrin2010.jpg
La porte de Qinnasrin en 2010.
Présentation
Type
Construction
Localisation
Adresse
Coordonnées

La porte de Qinnasrin, ou Bab Qinassrîn (باب قنسرين) est l'une des neuf portes médiévales de la vieille ville d'Alep, au nord de la Syrie. Elle doit son nom à la ville de Qinnasrîn et à la route qui y mène à partir de cette porte. La porte actuelle a été construite en 1256 sous les Ayyoubides.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une première porte est construite en 964 sous l'émir hamdanide Saïf al-Daoula. Les portes de bois proviennent de la porte d'Amorium, butin pris par le calife abasside al-Moutassim après le pillage et la prise de la ville en 838. Al-Moutassim les installe à l'entrée de son palais de Samarra, puis elles sont prises à la fin du IXe siècle et installées à Raqqa avant qu'al-Daoula ne s'en empare lui-même[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Meinecke, article « al-Raqqa », in The Encyclopedia of Islam, vol. VIII, éd. Ned-Sam, éd. Brill, Leyde et New York, 1995, (ISBN 90-04-09834-8) (OCLC 399624), pp. 410-414