Portail:Poésie/Un Poème au Hasard

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

« On n'avait point posé les fondements de Rome,
On n'avait point parlé du siège d'Ilion,
La terre n'avait point reçu Deucalion,
Ni Babel divisé le langage des hommes.

Les sœurs de Phaéton ne pleuraient point la gomme,
Les Géants n'avaient point monté le Pélion,
Et celui qui causa notre rébellion
N'avait pas mis la dent sur la première pomme.

Chypre n'avait point vu ses rives écumer
De ce germe divin qui tomba dans la mer
Quand la mère d'Amour voulut sortir de l'onde.

Bref, nous ne savons point de siècles assez vieux,
Depuis qu'on a connu l'origine du monde,
De qui l'antiquité ne le cède à tes yeux. »


Sonnet
Extrait de la seconde partie des œuvres poétiques de Théophile de Viau

Ce poème s'affiche de manière aléatoire : vous pouvez effectuer un nouveau tirage.