Portail:Grèce antique/Lumière sur.../Archives/062009

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Décret honorifique commémorant deux chorèges

La liturgie est un service public que l'État contraint les plus riches (citoyens ou métèques) à financer et gérer sur leur fortune personnelle. Elles sont principalement de deux types. Les liturgies civiles sont principalement la gymnasiarchie, c'est-à-dire la gestion et financement du gymnase, et la chorégie, c'est-à-dire l'entretien des membres du chœur au théâtre pour les concours tragiques, comiques ou dithyrambiques. Elles sont régulières. Au contraire, on ne recourt aux liturgies militaires qu'en cas de besoin. La principale est la triérarchie, c'est-à-dire l'équipement et l'entretien d'une trière et de son équipage pendant un an.

Le système liturgique remonte aux premiers temps de la démocratie athénienne et s'inscrit dans la logique aristocratique du don : il peut être considéré comme une « survivance des mœurs nobles » dans la cité démocratique. Il tombe progressivement en désuétude à la fin du IVe siècle av. J.-C. et à l'époque hellénistique face au développement de l'évergétisme.