Polyéthisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le polyéthisme est une division du travail chez les animaux sociaux.

On en distingue au moins deux types :

Présent chez les insectes sociaux comme les fourmis, les abeilles et les termites. Il détermine l’activité de l’individu selon son âge ou sa morphologie ; par exemple, au cours de sa vie, l’abeille aura différentes tâches à accomplir.

Exemples[modifier | modifier le code]

Polyéthisme d’âge chez l’abeille :

  1. 3-4 premiers jours : l’abeille s’occupe du nettoyage des alvéoles.
  2. 5-10 jours : elle nourrit la reine et les larves.
  3. 11-16 jours : elle produit l'opercule de cire qui recouvre les alvéoles.
  4. 12-22 jours : elle est gardienne à l’entrée de la ruche et la ventile.
  5. 23-30 jours : elle devient butineuse jusqu’à sa mort.

Polyéthisme de castes chez les fourmis champignonnistes :

  1. La ou les reines : elles sont les reproductrices et fondatrices de la colonie.
  2. Les ouvrières (femelles non fécondes), il y a :
    • les maxima (appelées aussi soldates) : elles protègent la fourmilière ;
    • les intermedia : elles récoltent et transportent des morceaux de feuilles et de fleurs dans la fourmilière pour entretenir le champignon, elles prennent soin de la reine ;
    • les minima (les plus petites fourmis) : elles entretiennent le champignon, elles nettoient les fourmis plus grandes.
  3. Les mâles (appelés aussi princes) : ils assurent la fécondation des reines, leur rôle s’arrête au transport des spermatozoïdes.

Notes et références[modifier | modifier le code]