Planification des ressources de distribution

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

DRP est un sigle signifiant Distribution Resource Planning. L'Office québécois de la langue française (OQLF) propose comme traduction planification des ressources de distribution[1]. La DRP est une méthode, mise au point dans les années 80, qui permet de définir pour un réseau de distribution et pour une période donnée, les besoins en approvisionnement le long de la chaîne logistique le but étant d'optimiser les ressources logistiques et financières. Les calculs de besoins se font essentiellement sur les prévisions de ventes.

Origine[modifier | modifier le code]

Le concept de DRP vient des travaux du consultant canadien André J. Martin[2], qui développa ce système pour l’entreprise dans laquelle il travaillait en 1975. Il s’inspire alors du célèbre MRP (Material Requirement Planning), un des outils incontournables de la gestion de production qui calcule les besoins en composants pour la production à partir des prévisions de production et de l’analyse des nomenclatures des produits manufacturés[3].

Méthodologie[modifier | modifier le code]

Le DRP est la méthodologie de réapprovisionnement du système de distribution d'un distributeur. Cette méthodologie est principalement utilisée par les centres de distribution pour des produits finis. Elle consiste à avoir en stock la juste quantité au bon moment pour satisfaire la demande.

Données nécessaires pour l’étude[modifier | modifier le code]

La méthodologie consiste à :

Déterminer les besoins des entrepôts locaux
  • à court terme : commandes à livrer.
  • à moyen terme (quelques jours à quelques semaines) : prévisions.
Déterminer les ressources des entrepôts locaux

Il faut prendre en compte l'ensemble des ressources, des stocks aux commandes en cours en passant par les produits en attente de réception tout en n'oubliant pas les contraintes de l'ensemble de la chaîne logistique (délais, manutention…).

Résultats[modifier | modifier le code]

Par consolidation des calculs précédents on obtient un plan d’approvisionnement et on peut alors calculer ou simuler les besoins des entrepôts, du transport et les coûts financiers du stock, en fonction de la demande[4].

Le DRP est souvent utilisé comme un outil d’aide à la décision pour évaluer l’impact d’une modifications des flux (nouveaux produits, augmentation des flux, changement d’entrepôt, …)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche terminologique planification des ressources de distribution », sur http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca, (consulté le )
  2. « André Martin : un pionnier des chaînes d’approvisionnement », sur www.revuegestion.ca, (consulté le )
  3. Yves Pimor et Michel Fender, Logistique : Production, Distribution, Soutien, Dunot, , 750 p. (ISBN 978-2-10-051607-0), p 105
  4. « DRP - Planification des Ressources de Distribution », sur http://www.supplychain-meter.com (consulté le )
  5. Yves Pimor et Michel Fender, Logistique : Production, Distribution, Soutien, Paris, Dunot, , 750 p. (ISBN 978-2-10-051607-0), p 110

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andre J. Martin, DRP: Distribution Resource Planning : The Gateway to True Quick Response and Continuous Replenishment, Ed : Oliver Wight Ltd Pub, Rev : 1990.
  • Kirsch P., « DRP : gérer l’incertitude », Stratégie Logistique, n° 10, .

Articles connexes[modifier | modifier le code]