Pierre de la femme enceinte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre de la femme enceinte
Pierre de la femme enceinte sur une diapositive du début du XXe siècle
Un autre monolithe découvert dans les années 1990 à Baalbek pesant 1 242 t
Modélisme comparatif à propos de la pierre de la femme enceinte : nombre de grues nécessaires à sa levée

La pierre de la femme enceinte ou pierre du Sud, (en arabe : Hajar el Hibla) située sur le site romain de Baalbek (anciennement Héliopolis) au Liban est, tout comme deux blocs anciens à proximité, parmi les plus longs monolithes jamais taillés et transportés par l'homme.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom « pierre de la femme enceinte » provient, selon la légende, d'une femme enceinte qui aurait amené la population naïve de Baalbek à croire qu'elle savait déplacer la pierre géante si on acceptait de la nourrir jusqu'à la naissance de son enfant.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il aurait pu faire partie d'un Trilithe.

Dimensions[modifier | modifier le code]

Les dimensions[1] du bloc de calcaire sont :

  • longueur : de 20,31 à 20,76 m
  • largeur à la base : 4 m
  • largeur au sommet : de 4,14 à 5,29 m
  • hauteur : de 4,21 à 4,32 m
  • densité : de 2,6 à 2,8

Elle pèse environ 1 000 tonnes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]