Pierre d'Ōya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Intérieur d'une carrière

La pierre d'Ōya (大谷石, Ōya-ishi?) est une roche ignée, créé à partir de lave et de cendres, rendue fameuse par l'usage qui en a été fait pour la façade de l'Hôtel impérial réalisé par Frank Lloyd Wright à Tokyo. Une des raisons pour lesquelles cette pierre a été utilisée est parce qu'elle possède une texture chaude et peut facilement être sculptée, ce qui permet beaucoup de polyvalence[1]. Ignifuge, la pierre d'Ōya peut avoir différentes couleurs.

La pierre d'Ōya ne se trouve que dans une zone de 4 km d'est en ouest par 6 km du nord au sud autour de la ville d'Ōya près d'Utsunomiya dans la préfecture de Tochigi où il s'en trouve des réserves de quelque 600 millions de tonnes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. NIPPONIA, « An old oya-ishi stone mine » (version du 6 juin 2011 sur l'Internet Archive), NIPPONIA,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]