Pierre Langlade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Langlade
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Pierre Langlade (1907-1972) est un peintre français du XXe siècle[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né le 27 février 1907, à La Rochelle dans une demeure de la rue du Palais. Son père était employé de banque, sa mère tenait un commerce de pâtisserie appartenant à l'un de ses oncles, amateur d'art éclairé qui eut, en ce domaine, une influence certaine sur son neveu. il était également le neveu du peintre Gabriel Charlopeau qui le fit entrer à dix-sept ans à l'école des beaux-arts de Nantes.

Ensuite il fut l'élève de Paul Albert Laurens à l'Académie Julian, à Paris. Il fut admis très jeune aux Artistes français et participa au Salon d'automne et à l'Exposition universelle de 1937.

Revenu à La Rochelle après ses études parisiennes, il y passa le reste de son existence. Il illustre d'aquarelles le livre de Fernand Darde La Rochelle au visage marin[2] et il publie, avec le professeur de dessin et résistant Henry Gayot, La Rochelle, notes sur ses monuments[3]. Resté célibataire il demeure rue Nicolas-Venette, chez son oncle Otten, dont il fut le légataire universel. Cette situation familiale privilégiée lui permit de voyager.

Pierre Langlade est mort le 10 juin 1972 à La Rochelle.

Une rue de La Rochelle porte son nom.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Pierre Langlade fut considéré par les critiques d'art de son époque comme un « virtuose classique » ; chez lui une impétueuse inspiration ne dépassait pas les limites raisonnables, dans un sens comme dans l'autre, « celles qui font verser dans le chromo ou celles qui s'arrêtent à la porte de l'agressivité ».

Il aborda tous les genres, tous les sujets, mais la variété de sa peinture n'en fait pas oublier l'unité. Le 14 juillet à Saumur est plein d'humour et de verve, la fantaisie Orientale est une composition froidement académiques.

Ses paysages sont émouvants, son Printemps,Pins, Moisson par exemple.

Il a aussi produit des portraits et des natures mortes, bouquets d'automne aux tons chauds, fleurs des champs et bouquets de roses, tous sont somptueux. Dessins, aquarelles, gouaches sont étonnants par leur diversité de sujets comme de méthode.

Peintre reconnu, il participa à des expositions tant en France qu'à l'étranger et ses toiles sont exposées dans de nombreux musées.

Chevalier du Mérite national

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Benezit
  2. Fernand Darde, La Rochelle au visage marin, aquarelles de Pierre Langlade, éd.impr. Sadag de France, 1931
  3. Pierre Langlade, Henri Gayot, La Rochelle Notes Sur Ses Monuments, éd. La Revue Rochelaise, 1939

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Langlade par Françoise Brétignière

Liens externes[modifier | modifier le code]