Philippe Coclers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coclers.
Philippe Coclers
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Pietersheim (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Lieux de travail
Enfant

Philippe Coclers, né vers 1665 à Liège (?) et mort le à Pietersheim (Lanaken), est un portraitiste néerlandais et le père d'une lignée de peintres liégeois-maastrichtois. Avec Gérard Douffet, Walthère Damery, Bertholet Flémal, Englebert Fisen et Jean-Guillaume Carlier, Coclers est un des grands peintres baroques du XVIIe siècle de la Principauté de Liège. Ils formèrent l'école liégeoise de peinture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Coclers est probablement né vers 1665 à Liège, où ses parents Georges Coclers et Albertine Liboy vivaient dans une maison appelée « À la Treille Verte ».

De 1679 à 1680, il vécut en Italie, après quoi il revint à Liège de 1680 à 1690, puis vit à Maastricht de 1690 à 1702 et retourne à Liège à partir de 1702, où il travaille pour la cour du prince-évêque de Liège Joseph-Clément de Bavière.

Au cours de ses années maastrichtoises, il épouse Marie-Madeleine Loos (ou Lhoost, Lhoist) originaire d'une vieille famille de Jodoigne. Le couple eut cinq enfants. Leur fils Jean-Baptiste Coclers et plusieurs petits-enfants furent également de célèbres peintres.

Le , Philippe Coclers meurt dans un tragique accident, l'effondrement du château de Pietersheim. Il est enterré dans le cimetière à Lanaken.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Yves Kairis, « COCLERS, Philippe », dans Le Dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours : depuis les premiers maîtres des anciens Pays-Bas méridionaux et de la principauté de Liège jusqu'aux artistes contemporains, Bruxelles, (lire en ligne)
  • J.-J. Thenissen, « Philippe Coclers », dans Biographie nationale, t. IV, Bruxelles, Académie royale des sciences, des lettres et des Beaux-arts de Belgique, (lire en ligne), p. 240

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]