Paul de Saint-Victor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Victor.
Paul de Saint-Victor
Description de l'image Paul-de-Saint-Victor.jpg.
Nom de naissance Paul-Jacques-Raymond Bins de Saint-Victor
Naissance
Paris
Décès (à 53 ans)
Paris
Activité principale
Essayiste et critique littéraire
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Paul-Jacques-Raymond Binsse de Saint-Victor, plus connu sous le nom de Paul de Saint-Victor, est un essayiste et critique littéraire français, né le à Paris où il est mort le .

Fils du poète Jacques Binsse de Saint-Victor connu pour son poème L’Espérance, et par une excellente traduction en vers d’Anacréon, il cesse d’utiliser le titre de comte conformément à ses principes démocratiques et entame une carrière de critique dramatique au Pays en 1851, puis succède à Théophile Gautier à La Presse en 1855. Il entre à La Liberté en 1866, avant de rejoindre Le Moniteur universel en 1869.

En 1870, aux derniers jours du Second Empire, il est nommé inspecteur général des Beaux-Arts.

Presque toutes les œuvres de Saint-Victor se composent d’articles, les plus connus étant le recueil intitulé Hommes et dieux (1867). Sa mort a interrompu la publication des Deux Masques, dans lequel il voulait couvrir l’ensemble de la littérature dramatique des temps modernes et anciens. L’esprit critique de Saint-Victor était considérable, mais plutôt à sens unique. Il devait beaucoup à Théophile Gautier, mais il poussait l’ornementation à un degré bien au-delà de ce dernier.

Il eut une relation avec Lia Félix, la sœur de la célèbre actrice Rachel. Le couple eut une fille le 26 octobre 1860, Claire, dont Edmond de Goncourt fut le parrain.

Tombe de Paul de Saint Victor (cimetière du Père Lachaise, division 9)

Principales publications[modifier | modifier le code]

Contient : I. Les Antiques : Eschyle. II. Les Antiques : Sophocle, Euripide, Aristophane, Calidasa. III. Les Modernes : Shakespeare. Le Théâtre français depuis ses origines jusqu'à Beaumarchais.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alidor Delzant, Paul de Saint-Victor, Paris, Calmann Lévy, 1886, 357 p. Texte en ligne
  • Charles Leoboldti, « Un proche centenaire. Paul de Saint-Victor » in La Nouvelle Revue critique, 15 juin 1925, p. 323-327.
  • Samuel-Élie Rocheblave, « Paul de Saint-Victor et ses correspondants de Lamartine à Puvis de Chavannes » in Le Mercure de France, 1er juin 1933, p. 301-338.
  • Charles Beuchat, Paul de Saint-Victor, sa vie, son œuvre, Paris, Perrin, 1937, 252 p.
  • Samuel-Élie Rocheblave, « Paul de Saint Victor et la famille Hugo » in Revue de Paris, 1er août 1983, p. 639-663.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :