Paul de Geslin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Geslin.
Paul de Geslin

Paul de Geslin, à l'état-civil Paul Alexandre de Geslin de Kersolon[réf. nécessaire], dit Jean Loyseau (, place des Lices, Rennes[1] - , Versailles) est un prêtre catholique français ordonné en 1845, pallottin entre 1848 et 1852, qui a participé au Concile Vatican I.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Marie Aimé Ferdinand Alexandre de Geslin et de son épouse, née Renée Bénigne Michelle Jeanne Prudence Loysel[1].

Ordonné prêtre après avoir exercé brièvement la profession d'avocat, il entre chez les Pallottins (Société de l'Apostolat catholique) et accompagne à Rome leur fondateur, saint Vincent Pallotti. Il quitte la Société en 1852 et devient aumônier au château Saint-Ange[2]. Il tente sans succès d'appuyer auprès du Pape le point de vue des opposants à La Salette[2]. En 1857, le cardinal Villecourt (partisan de La Salette dès la première heure) écrit au chanoine Rousselot (grand artisan de la reconnaissance de La Salette) qu'il a mis le Pape en garde contre l'abbé de Geslin, « cet ecclésiastique dangereux, dont les doctrines sont plus qu'équivoques sur plusieurs points », qui inspire à la jeunesse « de dangereux préjugés contre tous les corps religieux » et donne dans un « dangereux quiétisme »[3].

Revenu en France en 1859[2], l'abbé de Geslin est un des fondateurs de la presse populaire catholique et collabore au journal L'Ouvrier, fondé par son père, sous les pseudonymes de Jean Loyseau ou de vicomte de Kersolon. Il est également rédacteur en chef de l'hebdomadaire Le Clocher.

Sa tombe se trouve au cimetière Saint-Louis de Versailles.

Publications[modifier | modifier le code]

Tombe de l'abbé de Geslin à Versailles
  • Écrits et lettres. Textes établis et annotés par Bruno Bayer, Paris 1972.
  • Le vénérable Vincent Pallotti, Paris 1972.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. d'Orfeuille Le Père de Geslin de Kersolon d'après ses souvenirs, 2 vol., Paris, 1891-1893.
  • J. Morienval, in Catholicisme, t. 4, col. 1901-1902, Paris, 1956.
  • Bruno Bayer, Paul de Geslin, Compagnon de S. Vincent Pallotti, Paris 1972.
  • (pl) Jadwiga Stabińska, Wincenty Pallotti, Poznań 1982, p. 104, 106-107, 229.
  • Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques, t. 20, Paris, 1984, col. 1108.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archives municipales de Rennes, Registre des naissances (1817), cote 2E25, p. 56. Acte de naissance en présence de Maurice Mue, officier, et de Joseph Michel Loysel, avocat.
  2. a, b et c Père Jean Stern, La Salette, Documents authentiques, t. 3, Paris, Éd. du Cerf, 1991, p. 102.
  3. Lettre du cardinal Villecourt au chanoine Rousselot en date du 15 mai 1857, Évêché de Grenoble, fonds « La Salette » des archives, article 155, pièces reliées en annexe au dossier, 5e pièce. Citée d'après le Père Jean Stern, La Salette, Documents authentiques, t. 3, Paris, Éd. du Cerf, 1991, p. 102.

Liens externes[modifier | modifier le code]