Paul Pauliat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Pauliat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Paul Marcel PauliatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Paul Pauliat, né le [1] à Cheilly-lès-Maranges en Saône-et-Loire et mort le à Paris, est un ancien professeur agrégé de russe[2] du lycée Voltaire à Paris et auteur d'un célèbre dictionnaire et de manuels scolaires aux célèbres couvertures orange[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Paul Pauliat, Dictionnaire français-russe et russe-français.
    Il contient plus de 55 000 mots et expressions, et est édité chez Larousse, Collection : « Apollo » (1998, 473 pages) ; « Maxipoche Plus » (2008, édition revue et augmentée, 960 pages).
    Sans prétendre à l'exhaustivité, ce dictionnaire se distingue, avant tout, par l'organisation de ses articles : en effet, les emplois délicats et les diverses nuances sémantiques sont résumés dans un tableau avant chaque article. Ainsi, il accompagne judicieusement le débutant (voire l'étudiant avancé) dans la recherche et le choix sémantique du mot ou de l'expression à trouver.
  • Paul Pauliat, Grammaire russe (Didier, 1972).
  • Paul Pauliat et Georges Davydoff, Précis d'accentuation russe (Didier, 1959).
  • Le professeur agrégé Paul Pauliat a également publié de nombreux ouvrages scolaires (en collaboration avec G. Davydoff) et d'articles spécialisés sur la langue russe entre les années 1955 et 1970.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Comte, « In memoriam : Hommage à Paul Pauliat », Bulletin de l’AFR, no 46, .
  • Philippe Comte, Patrice Berline et Gérard Abensour, « In memoriam : Paul Pauliat », La Revue russe, no 33, , Paris, Association française des russisants, 2009, p. 6.

Références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. André Chervel, « Les agrégés de l'enseignement secondaire. Répertoire 1809-1960 », mars 2015 (lire en ligne consulté le 17 juillet 2017).
  3. Philippe Comte, Patrice Berline et Gérard Abensour, « In memoriam Paul Pauliat (1922-2008) », Revue russe, vol. 33,‎ (lire en ligne, consulté le ).