Parc Lore-Baratzak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lore-Baratzak
Image illustrative de l'article Parc Lore-Baratzak
Géographie
Pays Espagne
Subdivision administrative Guipuscoa
Commune Saint-Sébastien
Quartier Ulia
Altitude 60 m
Superficie 14 500 m2
Caractéristiques
Type Municipal
Gestion
Propriétaire Commune de Saint-Sébastien
Localisation
Coordonnées 43° 19′ 20″ nord, 1° 57′ 11″ ouest

Le parc Uliako Lore-Baratzak se trouve dans le quartier Ulia de Saint-Sébastien, au carrefour de la promenade du même nom et de la rue Jose A. Elósegi. D'une surface de 14 500 m2, il est aussi connu sous le nom de parc des Pépinières d'Ulía car les pépinières municipales s'y trouvaient à l'époque. C'est à cet endroit que l'on cultivait toutes les plantes et les arbres de la ville pour les planter ensuite dans les jardins publics de Saint-Sébastien, tout au long du XXe siècle. C'est en 2008, que la mairie a déplacé les pépinières municipales à Lau Haizeta. Il a été fermé et sans activité jusqu'en 2015, date à laquelle les voisins du quartier ont pu le rouvrir. Ils le gèrent dès lors grâce à un permis de cession signé avec la mairie. Depuis 2016, la mairie de Saint-Sébastien suit des démarches pour bâtir des logements dans ce parc[1],[2],[3]. Le parc possède d'importantes atouts naturels et patrimoniaux. Tout d'abord parce qu'il abrite les deux plus anciens dépôts d'eau de la ville, datés du XIXème siècle, et aussi grâce à ses éléments architecturaux, à sa flore et à sa faune[4],[5]. Le rapport scientifique, publié par l'Association scientifique Aranzadi, en mai 2016, décrivait ses atouts en six points de vue[6],[7].

Les réservoirs d'eau[modifier | modifier le code]

Le réservoir d'eau Buskando

Les réservoirs d'eau de Soroborda et Buskando sont situés dans le parc d'Uliako Lore-Baratzak[8]. Ils se trouvent en bon état de conservation. Leur existence était pratiquement inconnue jusqu'en 2006, quand la Mairie a voulu les démolir pour construire des logements de luxe. La Société de sciences Aranzadi a déclaré dans son rapport technique que : "les réservoirs de Soroborda et Buskando constituent des éléments importants du patrimoine culturel de la ville"[9].

Oiseaux et animaux[modifier | modifier le code]

Une caudata du parc Lore-Baratzak

Des amphibiens tels que l'alyte accoucheur et la caudata habitent dans les bassins du parc.

Lors des séances d’observation organisées mensuellement par SEO/BirdLife de Saint-Sébastien on a pu identifier jusqu'à 32 espèces d'oiseaux dans le parc.

Arbres et plantes[modifier | modifier le code]

On a dénombré au moins 39 espèces d'arbres dans le parc. La plupart d’entre eux ne sont pas autochtones, mais proviennent d’autres pays et ont été amenés par les jardiniers qui s’occupaient auparavant des Pépinières municipales.

Voici une partie des espèces cataloguées :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Segunda vida para los viveros », Noticias de Gipuzkoa,‎ 10 de avril de 2015 (lire en ligne)
  2. (eu) « Uliako bizilagunek ez dute hirigintza proiekturik onartuko // Les résidents d'Ulia ne autoriseront pas des projets urbains. », Irutxuloko Hitza,‎ 15 de février de 2016 (lire en ligne)
  3. (eu) « La seule chose que nous demandons est de revenir au même quartier // Eskatzen dugun bakarra auzoari berea den zerbait itzultzea da », Irutxuloko Hitza,‎ 17 de mai de 2013 (lire en ligne)
  4. (es) « Tesoros ocultos en la falda del monte Ulía », Diario Vasco,‎ (lire en ligne)
  5. « Los antiguos depósitos de Ulia, un tesoro que ansía ser desenterrado », Diario Vasco,‎ (lire en ligne)
  6. (es) « ARANZADI: El parque es un patrimonio rico », sur http://ulia.blogariak.net, (consulté le 6 novembre 2016)
  7. (eu + es) « Bideoak: ARANZADIren txostenaren aurkezpena // Videos de la presentación de Aranzadi », sur http://ulia.blogariak.net, (consulté le 6 novembre 2016)
  8. (es) « Una catedral bajo tierra », El país,‎ (lire en ligne)
  9. (es) « El tesoro escondido en la falda de Ulía », Diario Vasco,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]