Pan Bouyoucas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pan Bouyoucas
Image dans Infobox.
Pan Bouyoucas.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
LibanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Œuvres principales
Hypatie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pan Bouyoucas, né au Liban le , est un romancier et dramaturge canadien (québécois) d'origine grecque dont les œuvres ont été traduites en plusieurs langues.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en architecture et en cinéma, il travaille comme critique, journaliste et traducteur, avant de se consacrer au roman et au théâtre.

D’après Kathleen Kellett de l’Université Ryerson et Kirsty Bell de l’université Mount Allison, l’œuvre de Pan Bouyoucas est définie par la pluralité et la diversité : « Diversité culturelle d’abord, puisque l’auteur lui-même est né au Liban et que certains de ses récits évoquent les origines grecques de ses parents. Diversité linguistique ensuite, puisque Bouyoucas est à la fois traducteur et romancier qui publie en français et parfois en anglais. Pluralité littéraire enfin, puisque l’œuvre de Bouyoucas compte des romans, des récits, des nouvelles et des pièces de théâtre, et que l’auteur explore de nombreux sous-genres, du réalisme magique au roman policier. Depuis sa première publication, Le dernier souffle (1975) à sa plus récente Ce matin sur le toit de l’arc-en-ciel (2017), sa production se prête à des analyses portant sur des sujets d’une grande pertinence contemporaine : l’interculturel, la critique sociopolitique, les enjeux de la langue et de la traduction, le jeu avec les genres littéraires, la dynamique familiale, le réalisme magique et la question des origines, entre autres. L’œuvre de Bouyoucas voyage entre le Québec et la Grèce mais porte toujours sur le défi de sonder les enjeux du monde contemporain. »[1]

Il habite Montréal depuis 1963.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans, contes et nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Le Dernier Souffle, 1975
  • Une bataille d'Amérique, 1976
  • L'humoriste et l’assassin, 1996
  • La Vengeance d'un père, 1997, finaliste au Prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec
  • Docteur Loukoum, 2000
  • L'autre, 2001, finaliste aux Prix littéraire du Gouverneur général et au Prix Marcel-Couture du Salon du Livre de Montréal
  • Thésée et le Minotaure, 2003
  • Anna Pourquoi, 2004, Prix littéraire des collégiens, 2005[2]
  • L’homme qui voulait boire la mer, 2005, sélectionné par les Fnac un des meilleurs romans de l'année
  • Portrait d'un mari avec les cendres de sa femme, 2010
  • Cocorico, 2011
  • Le Tatouage, 2012, finaliste au ReLit Award
  • Ari et la reine de l'orge, 2014
  • Le mauvais œil, 2015
  • Ce matin, sur le toit de l'Arc-en-ciel, 2017

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Le Pourboire, 1983, Premier prix, Concours Radiophonique de Radio-Canada et Concours de la Communauté radiophonique des programmes de langue française
  • Kill the Music, 1986, Screener’s Award, Quebec Drama Festival
  • From the Main to Mainstreet (Divided We Stand), 1988
  • Trois flics sur un toit, 1990
  • Le Cerf-volant, 1992
  • Lionel, 1994, finaliste au Prix TNM du théâtre épique et au Herman Voaden National Playwriting Award
  • Nocturne, 1995
  • Hypatie, 1997, Prix des Journées d’auteurs, Théâtre des Célestins, Lyon

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maïr Verthuy, Pan Bouyoucas : le principe des vases communicants ou de la nécessité de sortir de l’ethnicité, 1998
  • Robert Mane, Essai de topographie « migrante » : Fenêtre sur rue dans trois romans de Pan Bouyoucas, 2004
  • Stéphane Sawas, De Montréal à Léros : les mondes insulaires de Pan Bouyoucas, 2011
  • Stéphane Sawas, Pan Bouyoucas : un théâtre de l'altérité sur les scènes montréalaises, 2017
  • Kirsty Bell, L'image, la foi et le désir dans Anna pourquoi de Pan Bouyoucas, 2018
  • Maria Geist, La culpabilité de l'Autre : la représentation de l'altérité dans Le mauvais œil de Pan Bouyoucas, 2018
  • Kathleen Kellett, Contre l'abject : le détective chez Pan Bouyoucas, 2018
  • Simon Harel, L'adversaire dans L'Autre de Pan Bouyoucas, 2018

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Article sur Brock University Open Journal System
  2. Anna Pourquoi sur prixlitterairedescollegiens.ca

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]