Pacte Ibérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Pacte Ibérique ou Traité d'amitié et de non-agression luso-espagnol est un traité signé le 17 mars 1939 par le président du Conseil du Portugal, António de Oliveira Salazar, et le frère du chef de l'État espagnol : Nicolás Franco Bahamonde (1891-1977), ambassadeur d'Espagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La position et l'action (principalement diplomatique) du Portugal sur le conflit espagnol, au niveau régional et international, ont contribué à la victoire de la cause anti-républicaine en Espagne. Ce soutien entraîna[réf. nécessaire] la signature d'un traité de non-agression entre les deux pays le 17 mars 1939.

Les termes de l'accord prévoyaient la reconnaissance par les deux pays de leurs frontières respectives, l'instauration de relations d'amitié et l'engagement de consultations diverses visant à une action concertée. Ce traité consacre de manière implicite une communauté d'intérêt et un pacte entre deux régimes idéologiquement proches.

Curieusement, les négociations qui aboutirent à la signature du traité reçurent le soutien actif de la diplomatie anglaise, qui voyait dans cette alliance un contrepoint bénéfique aux visées expansionnistes de l'Allemagne et de l'Italie dans le continent, surtout que ces deux puissances jouaient déjà un rôle important dans la guerre civile espagnole.

Les termes de l'Alliance de 1939 furent précisés dans un protocole additionnel datant du 29 juillet 1940, qui instituait de manière obligatoire une concertation mutuelle des deux états ibériques.

Cet accord avec le Portugal expliquerait en partie la position de non-intervention de l'Espagne à la Seconde Guerre mondiale malgré les positions interventionnistes de certains secteurs politiques espagnols.

Avec la chute des régimes salazaristes et franquistes, les deux pays signèrent en 1978 un nouveau traité d'amitié et de coopération, la composante militaire du traité original en moins.

Référence de traduction[modifier | modifier le code]