Aller au contenu

Osmoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Osmoz est un site web consacré au parfum. Édité en quatre langues (français, anglais, espagnol et portugais/brésilien), Osmoz existe depuis 2001.

Historique[modifier | modifier le code]

Le site Osmoz est créé en par le parfumeur suisse Firmenich, qui le présente alors comme « le premier portail thématique dédié au parfum »[1]. Destiné aux amateurs de parfums[2], voire « à tout ce qui est olfactif »[3], le site comporte une partie encyclopédique, fournissant des informations sur l'histoire des produits, leur composition et leur note olfactive, ainsi que des listes de marques et de parfums[1] et des jeux[4]. Le projet est financé par des annonceurs, tant par l'insertion de bannières publicitaires que par des campagnes destinées aux membres du club[1]. Le site est animé par une équipe basée à Paris, composée de huit salariés, augmentés de free-lances, et dirigée par Céline Verleure[1]. Il est estimé coûter entre 5 et 8 millions de dollars par an et vise l'équilibre dans un délai de trois ans après sa création[1].

Un an plus tard, le périodique Cosmetics note qu'il existe plusieurs sites dédiés aux amateurs de parfum, parmi lesquels Osmoz est décrit comme « un autre site informatif et distrayant […] comportant des nouvelles sur le lancement de nouveaux parfums, des jeux et de la lecture intéressante sur les huiles essentielles, les parfumeurs et l'industrie en général »[5]. En 2004, Women's Wear Daily relève l'utilisation par Firmenich des données obtenues grâce à Osmoz dans le cadre d'une étude menée conjointement avec son client Sephora « de 5 000 clients qui se sont enregistrés sur Osmoz ou détiennent des cartes de fidélité Sephora »[6],[7]. La même année, Armand de Villoutreys, le président de Firmenich, évoque Osmoz à propos des tests de nouveaux produits[8],[9]. En 2005, selon Women's Wear Daily, Firmenich conduit « plus de 12 000 d'entretiens à travers Osmoz » et confirme l'intérêt de cette approche « pour mieux comprendre les clients »[10]. En 2006, le site compte 240 000 membres[10]. En 2008, la partie « encyclopédique » du site compte 2 500 pages[11]. Firmenich lance alors une nouvelle version du site, « OsMoz.com version 2.0 », ainsi qu'une version plus condensée, conçue spécialement pour Iphone[12] et permettant, grâce à la géolocalisation, de trouver une boutique de parfumerie[13]. Selon le New York Times, le site prétend alors avoir 300 000 membres[14]. La version mobile du site obtient un Fifi award en 2011[15].

Depuis 2012, la gestion du site est externalisée et confiée à l'agence The Twelve[16]. En 2015, le site web est cédé à l'agence digitale Adveris[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) Pete Born, « Fragrance Turn On: Perfumers Plug In, Go Online », Women's Wear Daily,‎
  2. (en) Alice Westgate, « Life; Get a Life », The Express,‎
  3. (en) « Opening Lines: Cyber Line: Website of the week », Independent on Sunday,‎
  4. (en) Emma Bannister, « M Beauty: Heaven Scent », The Mirror,‎
  5. (en) Marian Bendeth, « Let's go surfing: one can never absorb enough fragrance knowledge », Cosmetics,‎
  6. (en) « TopnotesS: Doubling Up...Retrenching...Honor roll », Women's Wear Daily,‎
  7. (en) Bryn Kenny, « Fragrance: From the Latest Research to the Newest Launches, an In(depth Look at the News, Numbers and Trends Driving the Category », Women's Wear Daily,‎
  8. (en) « Clear & present danger », Soap Perfumery and Cosmetics Asia,‎
  9. (en) « Clear & present danger part 2 », Soap Perfumery and Cosmetics,‎
  10. a et b (en) « Snippets: Cash Rich...Barneys Energizes... Celebrating scent », Women's Wear Daily,‎
  11. (en) Moll Prior, « Fragrance Sniffs Opportunity Online », Women's Wear Daily,‎
  12. (en) Nancy Jeffries, « Fragrance Online Presence Expands », Global Cosmetic Industry,‎
  13. (en) « Apps for the style-conscious: interactive fitness, easy fragrance shopping, and an instant tan », AFP,‎
  14. (en) Ruth La Ferla, « Everyone's A Critic », New York Times,‎
  15. « Les FiFi Awards, Oscars du parfum, seront remis le 25 mai », La Dépêche,‎
  16. « Une nouvelle version pour Osmoz », Cosmétique Mag,‎ (lire en ligne)
  17. « Cession d'Osmoz à Adveris », sur Crescendo Fiance