Orchis guerrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Orchis casque)
Aller à : navigation, rechercher

Orchis militaris

L'Orchis guerrier (Orchis militaris), ou Orchis militaire est une orchidée terrestre européenne.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante haute de 20 à 50 cm à tige robuste, à feuilles basales plutôt dressées, oblongues, lancéolées et à petites feuilles caulinaires engainantes. L'inflorescence présente des bractées violacées, c'est un épi dense, conique, de 10 à 40 fleurs aux sépales et pétales latéraux rassemblés en casque pointu, de couleur lilas-cendré à l'extérieur, veiné de violet à l'intérieur. Le labelle trilobé est anthropomorphique, au centre clair avec des ponctuations pourpres. Le lobe central est lui-même terminé par 2 lobules (les jambes) séparés par une dent. L'éperon, à l'arrière du labelle, est court et cylindrique, descendant.

Floraison[modifier | modifier le code]

Avril à juin.

Habitat[modifier | modifier le code]

Plante de pleine lumière sur substrat calcaire sec à frais : pelouses, prairies non fertilisées, zones broussailleuses, lisières et bois clairs jusqu'à 2 000 m d'altitude.

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

Plante eurosibérienne, présente dans toute l'Europe, parfois localisée, assez rare surtout dans les régions méditerranéennes.

Vulnérabilité[modifier | modifier le code]

L'espèce est classée "LC" : Préoccupation mineure[1].
Cette orchidée est protégée dans les régions Centre-Val de Loire, Basse-Normandie, Auvergne.
Protégée et très rare en Belgique[2].

Hybridations[modifier | modifier le code]

Espèces voisines[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Liste rouge des espèces menacées en France. Orchidées de France métropolitaine. MNHN, Dossier de presse - 6 octobre 2009
  2. Lambinon J. et al., Nouvelle flore de la Belgique, du G.-D. de Luxembourg, du Nord de la France et des régions voisines (Ptéridophytes et Spermatophytes), Meise, Jardin botanique national de Belgique, 6e éd., 2012, 1195 p. (ISBN 978-90-72619-88-4)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]