On Animal Locomotion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
On Animal Locomotion
Réalisation Johan van der Keuken
Pays d’origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Genre film expérimental
Durée 15 minutes
Sortie 1994


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

On Animal Locomotion est un court métrage expérimental néerlandais réalisé par Johan van der Keuken, avec le compositeur de jazz Willem Breuker[1], en 1994. Il a été distribué au sein du film collectif Hexagon.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Autour d'une œuvre du compositeur Willem Breuker, Johan van der Keuken filme les mouvements du corps humain. Les deux artistes cherchent de nouvelles modalités pour exprimer à l'écran le rythme de la musique[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : On Animal Locomotion
  • Réalisation : Johan van der Keuken
  • Prise de vue et montage : Johan van der Keuken
  • Musique : Willem Breuker
  • Mixage : Stephan Warnas
  • Production : Ton van der Lee et Frank Scheffer
  • Sociétés de production : Allegri Film & Nos
  • Tournage : Lituanie, Suisse, Paris, St Saint-Pétersbourg et Sarajevo
  • Pays : Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
  • Genre : film documentaire
  • Durée : 15 minutes

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Nosh Neneh
  • Niki Phew

Autour du film[modifier | modifier le code]

Dans ce film, la caméra du cinéaste exprime un regard purement cinématographique totalement différent d'un regard naturaliste. C'est une constante des films de Johan van der Keuken de chercher un regard qui ne soit pas une simple transposition du regard humain. Le critique Robin Dereux décrit ainsi le travail du réalisateur dans ce court-métrage :

« Les références sont sans cesse remises en cause dans ses films.(...) Les mouvements « inocculaires » dans On animal locomotion montrent que le regard humain lui-même est polymorphe. Elles sont bafouées par l'absence de naturalisme. Certaines images n’ont pas de rôle figuratif à jouer, mais elles travaillent dans d’autres domaines, sur d’autres qualités (texture, granulation, couleur, mouvement, luminosité, etc) et jouent un rôle dans la perception du spectateur, en remplacement du naturalisme[3] »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johan van der Keuken sur MoMA.org
  2. édition intégrale Johan van der Keuken - 2006 . Idéale Audience - EDV 236
  3. L'œuvre de Johan van der Keuken par R. Dereux sur ACRIF.org

Liens externes[modifier | modifier le code]