Officier mécanicien navigant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier mécanicien navigant
Boeing B-29 flight engineer's panel.jpg

Un mécanicien naviguant à bord d'un B-29

Codes
ROME (France)
N2102

L'officier mécanicien navigant (OMN) est un membre d'équipage des avions civils et militaires qui s'occupe de la gestion et de la surveillance des systèmes de vol de l'avion. Au débuts du transport aérien, la plupart des appareils étaient conçus de manière à accueillir un mécanicien naviguant, mais au cours des années 1970, l'automatisation accrue des systèmes de vol supprime le besoin d'un troisième membre d'équipage dans le cockpit, avec l'apparition d'avions tels que le Boeing 747-400, ou le McDonnell Douglas MD-11.

Histoire[modifier | modifier le code]

KC-97 Stratotanker Flight Engineer station - Flickr - brewbooks

C'est avec l'avènement d'avions de transports de plus en plus imposants, avec une augmentation du nombre de moteurs, que la nécessité d'embarquer un mécanicien est apparue. De plus, les moteurs à pistons utilisés aux débuts du transport aérien nécessitaient une attention particulière, qui devait être accru lors des phases délicates tel que les

atterrissages et décollages. La charge de travail étaient telle que les deux pilotes ne pouvaient plus assumer le pilotage et la gestion des paramètres. Une erreur d'inattention peut dans ces cas là causer de graves problèmes de sécurité.

Dans le but de dédié une personne à cette tâche, le poste de Mécanicien Naviguant fut créé. Celui-ci se trouvait généralement dans le cockpit, en arrière des pilotes. Son poste était équipé d'un panneau d'instruments.

Le premier avion de transport civil à accueillir un Mécanicien Naviguant était le Boeing 307 Stratoliner. Pendant la guerre, des avions comme le Avro Lancaster et le Handley Page Halifax employaient des Mécanicien Navigants.

Tâches[modifier | modifier le code]

Panneau d'instrument sur un B747-200SF

Le rôle du mécanicien naviguant est de gérer les systèmes de l'avion. Il doit ainsi diagnostiquer et résoudre les problèmes mécaniques en rectifiant des paramètres. Il est souvent responsable de l'ajustement de la puissance lors des différentes phases d'un vol. Les systèmes gérés par le Mécanicien Naviguant peuvent être : l'essence, la pressurisation, l’hydraulique, l'électricité à bord, la protection face au givre, les circuits de dioxygène, les feux à bord, le circuit de refroidissement, etc.

Il est aussi en partie responsable de l'inspection pré-vol, du devis de masse et centrage. Si son poste se trouve dans la même cabine que les pilotes, il contrôle les décisions des pilotes.

Disparition[modifier | modifier le code]

Avec le développement des circuits intégrés et l'automatisation de la gestion des différents systèmes grâce à l'informatique, la nécessité de la présence d'un mécanicien en vol a peu à peu diminué.

Sur les appareils modernes, les éventuels problèmes mécaniques sont affichés sur des consoles simplifiées. Le problème est régler soit par un des deux pilotes, tandis que l'autre pilote l'avion, soit automatiquement.