Néopor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Néopor est un alliage de styrène et de graphite de granit . Il travaille par thermo-réflexion et est 30 % plus isolant que du polystyrène[réf. nécessaire].

Son utilisation dans la construction permet de supprimer tous[réf. nécessaire] les ponts thermiques des habitations.

Fabrication[modifier | modifier le code]

C'est avec le styrène et le graphex que l’on fabrique du Néopor. Le styrène est un dérivé d'hydrocarbure sous forme de billes très grasses. Ces billes sont traitées à l'aide de vapeur d'eau dans un pré-émulseur. Le traitement varie de une à trois semaines selon leur densité. Elles perdent leur gaz et deviennent neutres[précision nécessaire]. Sa neutralité permet même de l’utiliser pour emballer et protéger les aliments.[réf. nécessaire] Le Néopor est ininflammable, non goûtant et auto-extinguible.Il est beaucoup plus résistant que le polystyrène.

Isolation thermique[modifier | modifier le code]

Une cloison de 14 centimètres d'épaisseur procure une résistance thermique (R) de 3.89 et une conductivité thermique (λ) de 0,036 .

Utilisation dans l'habitat passif[modifier | modifier le code]

À Bétheny s'est construit le premier HLM passif de France. Neopor a été utilisé pour la construction du bâtiment et BASF a été partenaire de l'opération[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Marais et Philippe Schilde, « Reims la créative - Edens grandeur nature », (consulté le 28 mars 2011)