Muepu Muamba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muamba.

Muepu Muamba est un poète et écrivain congolais né en 1946. À la suite de ses écrits souvent critiques envers la dictature de Mobutu, il a été contraint dans les années 1980, de quitter le Congo pour se réfugier en Allemagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Muepu Muamba-di-Mbuyi Kalala est né en 1946 au Congo. C’est avec un ami qu’il fonde en 1976 à Kinshasa, les éditions « Les Presses Africaines ». Ses œuvres souvent critiques envers le régime de Mobutu l’obligent, en 1979, à quitter son pays. Commence alors un long chemin vers l’exil qui l’emmènera dans plusieurs pays d’Afrique et d’Europe Occidentale. En 1984, il s’installe en France à Paris puis quelques années plus tard, il finit par s’établir définitivement en Allemagne à Francfort-sur-le-Main.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Récits et Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Ventres creux, 1974, éd. Centre Africain de Littérature, Kinshasa[1].
  • Le mensonge illimité, 2001, texte inédit publié sur le site http://www.kongo-kinshasa.de/francais/fr_012.php.
  • Aux victimes de la médiocrité, dans M. QUAGHEBEUR – S. ROCHE, Afriques, Écriture 59 (Lausanne), printemps 2002, p. 158-165.

Recueils poétiques[modifier | modifier le code]

  • Femme d’Afrique » et « Terre marronne, Peuples noirs. Peuples africains (Paris), vol. 9, no 51, mai-juin 1986, p. 108-111.
  • Devoir d’ingérence, Brazzaville – Heidelberg, Éditions Bantoues - P. Kivouvou Verlag, 1988.
  • Incertitude, dans Littératures du Congo-Zaïre, Actes du colloque de Bayreuth (22-24 juillet 1993) réunis par P. HALEN - J. RIESZ, Amsterdam – Atlanta, Rodopi, 1995, p. 156-157.
  • Vagabond, dans Littératures du Congo-Zaïre, Actes du colloque de Bayreuth (22-24 juillet 1993) réunis par P. HALEN - J. RIESZ, Amsterdam – Atlanta, Rodopi, 1995, p. 158-159.
  • Naissain, dans Littératures du Congo-Zaïre, Actes du colloque de Bayreuth (22-24 juillet 1993) réunis par P. HALEN - J. RIESZ, Amsterdam – Atlanta, Rodopi, 1995, p. 160-161.
  • Architectes de pestilence, Paris, s. n., 1994.
  • Moi qui t’amour, (ill. par Gisela KOHN-MWEMA), Soumagne, Tétras Lyre, 1997 (coll. « Lettrimage »)[2].
  • Et si…und wenn…, Recueil de poésie, éd. bilingue, 1999, Graphique Claudia Lüke, éd. Workshop Kultur, Gladbeck, Allemagne.

Publication en allemand[modifier | modifier le code]

  • Afrika in eigener Sache, 1980, (en collaboration avec Jochen Klicker, et Claude Paysan, Photographe), Ed. Peter Hammer, Wuppertal, essais.

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]