Monastère Andronikov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le catholicon est le bâtiment le plus ancien de Moscou. Église de l'archange Saint-Michel et cathédrale du Sauveur du monastère Andronikov

Le monastère Andronikov du Sauveur (en russe : Андроников монастырь, Спасо-Андроников монастырь ou Андроников Нерукотворного Спаса монастырь) est un ancien monastère, situé à Moscou sur la rive gauche de la Yaouza, consacré à une icône acheiropoïète, la Sainte image de Sauveur non faite à la main et où se dresse le bâtiment le plus ancien de Moscou, la cathédrale du Sauveur du monastère Andronikov.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monastère Andronikov a été fondé en 1360 par Andronikov, disciple de saint Serge de Radonège à la suite d'un serment fait par le métropolite Alexis de Kiev, rescapé d'un naufrage en Mer Noire alors qu'il revenait de Constantinople[1]. À l'origine, le monastère était entouré de ramparts en bois. La première cathédrale bâtie était également en bois[2].

Le peintre Andreï Roublev y reśida vers 1370 à 1427[3]. La cathédrale du Sauveur du monastère Andronikov est construite entre 1425 et 1427[4]. En 1840, l'intérieur de la cathédrâle est modifié et perd complètement son apparence originale, mais cette dernière fait l'objet d'une rénovation en 1950-1960 avant l'ouverture du musée. Le monastère fut également fortement endommagé pendant la révolution russe[2].

En 1812, un incendie ravage une bonne partie de l'édifice[5].

Édifices[modifier | modifier le code]

Le monastère abrite le Musée central de la culture et de la peinture russe ancienne Andreï Roublev, nommé d'après le moine le plus célèbre de cette abbaye, et la cathédrale du Sauveur du monastère Andronikov. Il y a également le Palais de Culture, un bâtiment abandonné interdit au publique[4].

Saints du monastère d'Andronikov[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Véra Traimond, Architecture de la Russie ancienne X-XV s. , édition Hermann, Paris 2003 (ISBN 2 7056 6433 5) p. 201
  2. a et b (en) « St. Andronik's Monastery, Andronikov Monastery (Moscow) », sur Worldwalk.info
  3. « André Roublev et l’ancien monastère Saint-Andronikov », sur Russie.net,
  4. a et b « Le Monastère du Sauveur Andronikov », sur Welcome2018.com
  5. « Andreï Roublev travaille au monastère Saint Andronikov », sur Video-du-net.fr