Modèle:Statistiques sur la pandémie de Covid-19 en France

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ces statistiques publiées chaque jour par les autorités sont parfois imparfaites et/ou incomplètes, notamment parce qu’elles ne prennent pas en compte les décès à domicile, mais aussi parce que, certains jours, toutes les données ne sont pas communiquées. De plus, il arrive que certains rattrapages soient effectués par Santé Publique France.

Sur l'initiative d'une start-up rejointe par une centaine de contributeurs dont Etalab, il y a eu une tentative pour compléter et structurer les données disparates existantes (ARS, réseau Sentinelles, chiffres en Ephad, principalement centrées sur la mortalité et complétées ultérieurement pas des propositions faites aux médecins généralistes par leur syndicat ou par la CNAM de remonter des informations ainsi que par les analyses de transmission faites au début de l'épidémie par les ARS) avec comme l'un des objectifs une identification des cas-contacts et une meilleure connaissance de l'épidémiologie. Toutefois, les entités destinataires de ces informations ont du mal à en accepter le partage, la détention des données devenant un enjeu de pouvoir et financier. 4,5 millions de questionnaires de santé remplis par les internautes ayant consulté le site maladiecoronavirus.fr ne sont accessibles qu'à l'institut Pasteur, tandis que les données sur les premières chaînes de contamination récoltées par les ARS et transmises au système Godata de l’OMS ne sont accessibles ni aux chercheurs qui en font la demande, ni à Etalab. Les données initialement prévues pour être en open access sont en accès très restreint, le motif indiqué étant la crainte d'une « désanonymisation » des données. Plusieurs épidémiologistes parlant de « réflexes qui ne servent pas le bien public » critiquent le manque de moyens alloués à ce recueil de données et aux conditions d'exploitation de celles acquises, qui auraient pu permettre de mieux connaitre la maladie et d'éviter un certain nombre de cas, même si la pénurie de tests en a rendu une partie difficilement exploitable[1].

Statistiques pour l'ensemble de la France[modifier le code]

Quatre indicateurs sont utilisés pour suivre l'évolution d'une reprise de l'épidémie[2],[3]:

  • l’activité épidémique (taux d'incidence), elle « correspond au nombre de personnes testées positives (RT-PCR et test antigénique) pour la première fois depuis plus de 60 jours rapporté à la taille de la population »;
  • le taux de positivité des tests virologiques, il « correspond au nombre de personnes testées positives (RT-PCR et test antigénique) pour la première fois depuis plus de 60 jours rapporté au nombre total de personnes testées positives ou négatives sur une période donnée, et qui n‘ont jamais été testées positives dans les 60 jours précédents »;
  • le facteur de reproduction du virus (évolution du R0), « c’est le nombre moyen de personnes qu’une personne infectée peut contaminer »;
  • la tension hospitalière sur la capacité en réanimation, elle « reflète le niveau de sollicitation des réanimations mais aussi le niveau de tension sur les capacités hospitalières en réanimation. Il s’agit de la proportion de patients atteints de COVID-19 actuellement en réanimation, en soins intensifs, ou en unité de surveillance continue rapportée au total des lits en capacité initiale ».

Les graphiques qui suivent sont établis à partir des données de l'Agence nationale de santé publique[4] en lien avec le Gouvernement de la République française[5]. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies compile ces données pour les placer dans un contexte mondial[6].

Cas recensés positifs au SARS-CoV-2[modifier le code]
Cas confirmés de personnes atteintes de Covid-19

Lecture : entre le début du recensement et le , on dénombre 2 938 333 personnes atteintes de Covid-19 recensées. Sont prises en compte dans ce tableau les personnes atteintes de Covid-19 positivement testées recensées en établissements sociaux et médico-sociaux. Les cas possibles ne sont pas pris en compte.

Note pour le 29 avril : Anomalie dans le comptage des cas de Covid-19 présente sur le site du Gouvernement.

Note pour le 6 mai : « L'écart supplémentaire de 3 244 cas par rapport aux données [de la veille] s'explique par l'ajout d'un nouveau laboratoire transmettant des données quotidiennes depuis le 4 mai 2020 et rétrospectives depuis le 16 mars 2020 […]. Le nombre de cas supplémentaires dans les 24 heures [précédentes] tient compte des données actualisées avec ce nouveau laboratoire. Sur les 24 dernières heures, le nombre de nouveaux cas est de 939 [7].

Note pour le 28 et 30 mai : Depuis le 13 mai 2020, le système SI-DEP (système d’information de dépistage) permet une estimation des nombres de cas confirmés en France à visée exhaustive. Les cas confirmés grâce au système SI-DEP sont pris en compte dans le total du nombre de cas. L’augmentation du nombre de cas positifs ce jour n’est pas due à une intensification de la circulation du virus SARS-CoV-2 dans la population mais à une meilleure remontée des données de l’AP-HP dans SI-DEP.

Note pour le 25 juin : Au jeudi 25 juin à 21 h, les chiffres concernant le nombre de cas ne sont pas publiés par Santé Publique France en raison d'« une anomalie sur la remontée des données SI-DEP » qui « a été identifiée et est en cours de résolution ».

Note pour le 26 juin : L’augmentation du nombre de cas confirmés correspond à la mise à jour quotidienne des données ainsi qu’un rattrapage de données manquantes depuis le 23 juin.


Variations hebdomadaires du nombre total de cas positifs au SARS-CoV-2
Hospitalisations[modifier le code]
Nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19

Lecture : le 14 avril 2020, 32 292 personnes atteintes de Covid-19 étaient hospitalisées.

Nombre hebdomadaire de personnes nouvellement hospitalisées pour Covid-19

Lecture : entre le 31 mars et le 6 avril 2020 23 405 nouvelles hospitalisations sont intervenues.

Réanimations[modifier le code]
Nombre de personnes en réanimation ou soins intensifs pour la Covid-19

Lecture : le , 7 131 personnes sont en réanimation ou en soins intensifs dans les hôpitaux d'une cause attribuée à la Covid-19.

Nombre hebdomadaire de nouvelles admissions en réanimation dans les hôpitaux

Lecture : Du au , 4 690 personnes supplémentaires sont entrées en réanimation à l'hôpital.

Retours à domicile après hospitalisation[modifier le code]
Nombre cumulé de patients ayant été hospitalisés pour cause de Covid-19 et de retour à domicile en raison de l'amélioration de leur état de santé[8].

Lecture : entre le début du recensement et le , 85 524 patients ont quitté l'hôpital, ils sont retournés à leur domicile en raison de l'amélioration de leur état de santé et selon les critères définis par Haut Conseil de la santé publique ; ils doivent cependant rester confinés jusqu'à guérison complète[9],[10].

Décès en hôpital et établissements sociaux ou médico-sociaux[modifier le code]
Nombre total cumulé de décès attribués à la Covid-19 (cumul décès à l'hôpital, en EHPAD et EMS)

Lecture : entre le début du recensement et le , un total de 26 991 personnes (cumul décès à l'hôpital, en EHPAD et EMS) sont décédées d'une cause attribuée à la Covid-19. Ce total ne prend pas en compte les personnes décédées à domicile d'une cause attribuée à la Covid-19.

Les éventuels chiffres négatifs ou baisses du nombre total de décès sont dus à des rattrapages par Santé publique France d’erreurs de comptage sur les jours précédents[11].

Les données de mortalités publiées par Santé publique France concernent uniquement les décès en milieu hospitalier, et ne prennent pas en compte les données en Ehpad. Les données en Ehpad sont désormais actualisées de manière hebdomadaire, annonce la Direction générale de la Santé.


Évolution hebdomadaire du nombre de décès en hôpital
  • Lecture : dans la semaine du au , dans les hôpitaux, 3 568 personnes supplémentaires sont décédées d'une cause attribuée à la Covid-19.


Une étude réalisée par quatre économistes français parue en juillet 2020 souligne que le Covid-19 tue principalement les personnes les plus modestes. Le surpeuplement des logements et la nature des emplois occupés semblent en être les causes[12].

Suivi de la vaccination[modifier le code]
Nombre cumulé de patients ayant reçu au moins une première injection de vaccin[13].

Les objectifs de vaccination ont été actualisés par le gouvernement le 21 janvier 2020[14].

Répartition d'hospitalisations par classe d'âge[modifier le code]

Nombre de personnes hospitalisées et en service de réanimation le et nombre de retours à domicile et de décès lors d’une hospitalisation depuis le par tranches d’âge[15].
Tranche d'âge Nombre cumulé de
Hospitalisations au 4 janvier % du sous-total Dont Réanimations au 4 janvier % du sous-total Retours à domicile depuis le 1er mars % du sous-total Décès depuis le 1er mars % du sous-total
0–9 ans 32 0,13 % 3 0,11 % 1 917 0,98 % 4 0,01 %
10–19 ans 63 0,25 % 7 0,26 % 1 910 0,97 % 6 0,01 %
20–29 ans 185 0,74 % 14 0,53 % 6 682 3,41 % 39 0,09 %
30–39 ans 325 1,30 % 41 1,54 % 10 564 5,39 % 151 0,33 %
40–49 ans 643 2,58 % 124 4,67 % 15 482 7,90 % 456 1,00 %
50–59 ans 1 606 6,43 % 340 12,80 % 25 843 13,18 % 1 598 3,50 %
60–69 ans 3 546 14,21 % 833 31,35 % 33 840 17,26 % 4 824 10,58 %
70–79 ans 5 944 23,81 % 931 35,04 % 38 623 19,71 % 9 996 21,92 %
80–89 ans 8 233 32,98 % 305 11,48 % 41 365 21,10 % 17 864 39,17 %
90 ans et + 4 204 16,84 % 36 1,35 % 18 291 9,33 % 10 408 22,82 %
Sous-total 24 781 2 634 194 517 45 346
Indéterminé 181 23 1489 263
Total 24 962 2 657 196 006 45 609
  1. Lise Barnéoud, « Données épidémiologiques: la pénurie cachée », sur mediapart.fr,
  2. Indicateurs de suivi de l’épidémie de COVID-19, data.gouv.fr, consulté le 5 janvier 2021
  3. courbes de suivi des indicateurs officiels gouv.fr
  4. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées ANSP
  5. info coronavirus covid 19 - carte et données covid 19 en France | Gouvernement.fr.
  6. Download today’s data on the geographic distribution of Covid-19 cases worldwide.
  7. « Infection au nouveau Coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, France et Monde », sur santepubliquefrance.fr (consulté le 6 mai 2020).
  8. Banque de données gouvernementales sur la Covid-19 en France.
  9. Covid-19 et isolement à domicile : les consignes jusqu'à la guérison Le Journaldesfemmes, 2 juin 2020
  10. Avis relatif aux critères cliniques de sortie d’isolement des patients ayant été infectés par le SARS-CoV-2 HCSP, 16 mars 2020
  11. Grégory Rozières, « Coronavirus : quand les statistiques des cas et décès se grippent », sur HuffPost, (consulté le 20 mai 2020).
  12. Nathaniel Herzberg, « En France, le Covid-19 a beaucoup tué dans les villes pauvres », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 24 juillet 2020).
  13. Banque de données gouvernementales sur la Covid-19 en France.
  14. Covid-19 : la France se fixe l'objectif de vacciner l'ensemble de la population d'ici fin août, france24, le 21 janvier 2021
  15. Santé publique France, « Covid 19 point epidemiologique », sur santepubliquefrance.fr, (consulté le 14 août 2020).