Miroir d'eau (Bordeaux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miroir d'eau de Bordeaux
Bordeaux - Juillet 2012 (85).JPG

Le Miroir d'eau en action

Présentation
Type
Destination actuelle
Architecte
Michel Corajoud, Pierre Gangnet et Jean-Max Llorca
Matériau
Construction
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées

Le miroir d'eau de Bordeaux est une pièce d'eau peu profonde reflétant la place de la Bourse ainsi que les quais de Bordeaux. En fonctionnement depuis 2006, il présente une superficie de 3 450 m², ce qui en fait le plus grand du monde[1].

Réalisé par le fontainier Jean Max Llorca, l'architecte Pierre Gangnet et l'urbaniste-paysagiste Michel Corajoud, le système permet de faire apparaître l'un après l'autre un effet miroir avec 2 cm d'eau sur une dalle en granit et un effet brouillard pouvant atteindre jusqu'à 2 mètres de hauteur.

Son fonctionnement est interrompu tous les hivers pour éviter que le gel ne cause des dommages au système de tuyauterie alimentant en eau le miroir[2].

Description[modifier | modifier le code]

Michel Corajoud, concepteur de la rénovation des 4,5 kilomètres des quais de la Garonne, explique avoir eu une inspiration vénitienne, en référence à la place Saint-Marc recouverte d'eau[3].

Les travaux ont été exécutés de mai 2005 à juillet 2006[4]. L'esplanade est d'une surface totale de 5 850 m2, soit 3 850 m2 pour le miroir d'eau lui-même et 2 000 m2 pour la dalle située à sa périphérie[4].

Le miroir d'eau fonctionne entre 10 heures et 22 heures. Il présente un quart d'heure d'eau, cinq minutes d'arrêt puis cinq minutes de brouillard[5].

Un réservoir de 800 m3, situé sous la dalle, permet de stocker l'eau de la fontaine. L'eau est remontée en surface à l'aide de pompes, l'eau remplit une centaine de petits canaux disposés sous la dalle du miroir puis s'infiltre à travers les joints pour se répandre sur toute la surface du miroir. Après 15 minutes, un système d'électrovanne permet à l'eau de redescendre dans le réservoir. L'effet brouillard est alors déclenché grâce à 900 injecteurs disposés au milieu des dalles, ce brouillard peut monter à une hauteur de 2 mètres. Puis le cycle continue avec le retour de l'eau sur les dalles de granit[4].

Le site Landscape Architects Network a classé le miroir d'eau bordelais à la quatrième place des réalisations mondiales des places urbaines[6].

Espace de détente[modifier | modifier le code]

Le miroir d'eau est devenu, depuis sa mise en service, un lieu de détente incontournable pour les Bordelais et les touristes de passage. En été, une foule de badauds accompagne les cycles d’eau du miroir et ses métamorphoses[7].

Le miroir d'eau la nuit.
Le miroir d'eau et la place de la Bourse, de nuit.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Miroir d'eau », sur bordeaux.fr (consulté le 14 mai 2014)
  2. « Bordeaux : le Miroir d'eau a rouvert », sur sudouest.fr, (consulté le 14 mai 2014)
  3. Bordeaux s'offre un miroir d'eau La Dépêche.fr, 11 octobre 2006
  4. a, b et c Miroir d'eau Bordeaux.fr
  5. Jean-Paul Vigneaud, Bordeaux : comment fonctionne le miroir d'eau ? Sud-Ouest, 16 août 2012
  6. Le miroir d'eau de Bordeaux 4e dans le top 10 des meilleures réalisations de places urbaines FR3 Aquitaine, juillet 2013
  7. Miroir d’eau de Bordeaux, un incontournable et vrai succès Bordeaux Actualité, 13 mai 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :