Metal–organic framework

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les metal–organic frameworks (MOF) sont des composés constitués d'ions métalliques ou de clusters coordonnés à des ligands organiques pour former des structures en une, deux ou trois dimensions. Certains, hautement poreux, pourraient servir à adsorber/épurer certains gaz (dont le gaz carbonique).

Classification[modifier | modifier le code]

Ils sont une sous-classe de polymères de coordination, avec la particularité qu'ils ont une porosité élevée[1]. Les ligands organiques composant ces structures sont parfois appelés « entretoises », un exemple étant l'acide téréphtalique.

Usages actuels ou prospectifs[modifier | modifier le code]

Des applications sont envisagées dans des domaines variés dont l'absorption et/ou le stockage de gaz (CO2 notamment, pour le MOF 74 par exemple[2]) ou leur séparation, la catalyse et l'administration ciblée de médicaments[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Kranthi Kumar Gangu, Suresh Maddila, Saratchandra Babu Mukkamala et Sreekantha B. Jonnalagadda, « A review on contemporary Metal–Organic Framework materials », Elsevier BV, vol. 446,‎ , p. 61–74 (ISSN 0020-1693, DOI 10.1016/j.ica.2016.02.062).
  2. [vidéo] Un bol d'oxygène – CO2 solution en vue, Arte, 2015 sur YouTube.