Massacre de Bohong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Massacre de Bohong
Date
Lieu Bohong, près de Bouar
Victimes Civils musulmans
Morts 27[1]
Auteurs Anti-balaka
Guerre Troisième guerre civile de Centrafrique

Le massacre de Bohong a lieu lors de la troisième guerre civile de Centrafrique.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le , des miliciens anti-balaka attaquent des Musulmans dans le village de Bohong, à 75 kilomètres de Bouar[1],[2].

Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme déclare : « Selon les informations que nous avons reçues, 27 musulmans ont été tués par des milices d'auto-défense, dites anti-Balaka, dans le village de Bohong ». Elle évoque « un cercle d'attaque et de représailles continues[1]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « RCA: 27 musulmans tués par une milice », sur lefigaro.fr (consulté le 21 mai 2016)
  2. « Plus de 600 morts en Centrafrique en une semaine, selon l'ONU », sur lexpress.fr (consulté le 21 mai 2017)