Massacre de Kachgar des 30 et 31 juillet 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Massacre de 2011 à Kachgar)
Aller à : navigation, rechercher
Massacre de 2011 à Kachgar
Image illustrative de l'article Massacre de Kachgar des 30 et 31 juillet 2011
Kachgar est localisée dans le nord-ouest de la Préfecture de Kachgar.

Localisation Kachgar, Xinjiang, Chine
Cible Civils
Date 30-31 juillet 2011
Morts 22
Blessés 42
Auteurs Flag of Turkistan Islamic Party.svg Parti islamique du Turkestan

Le massacre de 2011 à Kachgar est une série d'attaques à la bombe et à l'arme blanche localisée à Kachgar, Xinjiang, en Chine, durant le 30 et le 31 juillet 2011. Le 30 juillet, deux Ouïghours s'emparent d'une camionnette, tuant le conducteur, et roulent vers les piétons. Les deux hommes descendent de la camionnette et poignardent six individus à mort et en blessent 27 autres. L'un des deux assaillants est tué par la foule ; l'autre est appréhendé. Le 31 juillet, deux explosions retentissent dans un restaurant. Un groupe d’Ouïghours armés tue deux personnes à l'intérieur du restaurant ainsi que quatre autres à l'extérieur, blessant 15 autres victimes. La police abat quatre des assaillants et appréhende le reste du groupe. Le gouvernement chinois affirme que les auteurs prônent le Jihad et que ceux-ci font partie du Parti islamique du Turkestan (MITO).

Conséquences[modifier | modifier le code]

Le gouvernement chinois a investigé quant à la cause de la violence et n'a donné aucune réponse immédiate concernant la motivation des assaillants[1]. Cependant, les médias du pays ont confirmé que les suspects étaient bel-et-bien Ouïghours[2] et ont conclu que l'attaque était liée à la précédente (en) qui avait eu lieu quelques années auparavant[3], et que les assaillants ont trouvé des explosifs et armes à feu depuis la base du MITO au Pakistan[4]. Les suspects qui ont été appréhendés et qui ont admis avoir une liaison avec le MITO[5], étaient influencés par l'idéologie jihadiste[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Louise Watt, « 11 killed in 2 attacks in troubled NW China », sur Associated Press, (consulté le 31 juillet 2011)
  2. (en) Chris Buckley, « China blames Muslim extremists for attack in Xinjiang », Reuters,‎ (lire en ligne)
  3. (en) David Wivell, « Security heavy in west China city hit by attacks », sur Associated Press, (consulté le 3 août 2011)
  4. a et b (en) Marianne Barriaux, « China blames unrest on Pakistan-trained 'terrorists' », sur Agence France-Presse, (consulté le 1er août 2011)
  5. (en) « China Blames Extremists for Xinjiang Attack », sur The Wall Street Journal, (consulté le 1er août 2011)