Martha Wayles Skelton Jefferson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une personnalité américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Martha Wayles Skelton Jefferson, née le à Charles City (Virginie) et morte le à Monticello (Virginie), est l'épouse de Thomas Jefferson avant que celui-ci ne devienne le troisième président des États-Unis (1801-1809).

Biographie[modifier | modifier le code]

Martha Wayles Skelton Jefferson est la fille aînée de John Wayles (1715 - 1773), un riche avocat et planteur du comté de Charles City, en Virginie et de sa première femme Martha Eppes (1712 - 1748). Elle épouse en premières noces, en 1766, Barthurst Skelton, dont elle a un fils, John Wayles Skelton (1767-1771). Après le décès de son mari en 1768, elle rencontre Thomas Jefferson qu'elle épouse en 1772 et dont elle a six enfants :

  • Martha (1772–1836)
  • Jane Randoph (1774-1775)
  • un fils mort-né (1777)
  • Mary "Polly" Jefferson (1778–1804)
  • Lucy Elizabeth (1780-1781)
  • Lucy Elizabeth (1782-1784)

Elle apporte en mariage au futur président des États-Unis une partie de sa fortune.

Elle meurt en 1782 à Monticello (Virginie), provoquant un profond chagrin de son mari qui l'aimait profondément[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. C. Fohlen, Thomas Jefferson, 1992, p.23

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]