Marie-Marguerite Brun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie-Marguerite Brun
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
BesançonVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
Madame BrunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Marie-Marguerite Brun, née le à Coligny et décédée en à Besançon[1], est une lexicographe et poétesse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Marie-Marguerite de Maison-Forte, elle prend en 1730 le nom Brun en épousant le subdélégué de Besançon, qui deviendra ensuite procureur du roi du bureau des finances de Besançon[2]. Réunissant régulièrement des gens de lettres à son domicile, elle publie en 1753, avec M. Petit-Benoist, Essay d'un dictionnaire comtois-françois[3].

En 1773, elle obtient une mention honorable au concours pour le Prix de l'Académie française pour son poème L'Amour maternel[4]. En 1774, elle publie un autre poème, L’Amour des François pour leur roi[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Dictionnaire :

  • Essay d'un dictionnaire comtois-françois, Besançon, Chez la veuve de Claude Rochet, Imprimeur du Roi, et Jean-Antoine Vieille, Libraire, (BNF 35154129, lire en ligne)

Poèmes :

  • L’amour maternel, Alençon, de l'imprimerie de Malassis le jeune, , in-4° (BNF 36117230)
  • L’amour des François pour leur roi. Poème, Besançon, , in-4° (BNF 30168683, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Acte de décès (bas de la page 142 et haut de la page 143 de 280 pages) de Marie Marguerite Guyenard », sur Archives de Besançon, (consulté le ) - Note. L'acte de décès a été rédigé le vingt-deux messidor de l'an deux qui correspond au 10 juillet 1794 de notre calendrier, et elle est décédée ce présent jour. Il est également écrit qu'elle est morte à 81 ans, qu'elle est native de Coligny et qu'elle est veuve de Claude Brun.
  2. Hugh James Rose, Henry John Rose, Thomas Wright, A new general biographical dictionary, Londres, Fellowes (lire en ligne), p. 145.
  3. Jacques Lelong, Charles-Marie Fevret de Fontette, Bibliothèque Historique De La France : Contenant Le Catalogue des Ouvrages, imprimés & manuscrits, qui traite de l'Histoire de ce Royaume ou qui y ont rapport ; avec des notes critiques et historiques, Paris, Jean-Thomas Herissant, (lire en ligne), tome troisième, p. 572.
  4. Jean Irénée Depéry, Biographie des hommes célèbres du Département de l'Ain, qui se sont distingués par leurs sciences, leurs talens, leurs actions, leurs vertus ou leurs vices, (lire en ligne), vol. 1, p. 388-389.
  5. Biographie universelle, ancienne et moderne, Volume 6, Michaud frères, libraires, (lire en ligne), p. 103.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :