Maria N’koi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maria N’koi est une femme congolaise et guérisseuse connue pour avoir lancé une « insurrection thérapeutique »[1] contre la colonisation belge au Congo. Elle a mené un mouvement d'insurrection dans l'Ouest du Congo en 1915. Ce mouvement s'oppose aux contraintes coloniales (taxation, prestations forcées, etc.)[2].

Dans le contexte de la Première Guerre mondiale, elle prédit la défaite des Belges face aux Allemands[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Matthew G. Stanard, « A Nervous State: Violence, Remedies, and Reverie in Colonial Congo by Nancy Rose Hunt (review) », Journal of the History of Medicine and Allied Sciences, vol. 72, no 2,‎ , p. 236–238 (ISSN 1468-4373, lire en ligne, consulté le )
  2. a et b Éliane Gubin et Catherine Jacques, Encyclopédie d'histoire des femmes, Belgique XIX - XXème siècle, Racine, , 656 p.