Mare's Leg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les armes
Cet article est une ébauche concernant les armes.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.


La Mare's Leg (« Jambe de jument ») est une carabine Winchester à canon scié utilisée par Steve McQueen dans la série télévisée Au nom de la loi (1958).                                    

Description[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Winchester modèle 1892.

La Mare's Leg est une carabine Winchester 1892 dont on a scié la crosse et le canon.

Ce genre d'arme était souvent utilisé dans l'ouest américain car les cow-boys voulaient une arme puissante et qui puisse se dégainer rapidement. Même si cette arme n'était pas vraiment précise de loin, elle n'en était pas moins puissante de près. La Mare's Leg originale de Josh Randall, le personnage de Steve McQueen dans Au nom de la loi, était de calibre 44/40, un calibre très prisé dans l'Ouest.

Apparition à la télévision et au cinéma[modifier | modifier le code]

La Mare's Leg apparaît dans la série Au nom de la loi (1958), utilisée par Steve McQueen alias Josh Randall, le chasseur de prime et héros de la série.

Une arme analogue fait une brève apparition dans le film Il était une fois dans l'Ouest, au début où elle est utilisée par un cow-boy noir (Woody Strode) venu à la gare pour tuer le personnage de Charles Bronson, l’homme nommé « L'Harmonica ». On la retrouve également brièvement dans Mon nom est personne (1973), portée par un homme de la horde sauvage et par Penelope Cruz dans Bandidas (2006).

Une arme similaire apparaît aussi dans les séries télévisées The Adventures of Brisco County Jr. (1993-1994), The Magnificent Seven (1998-2000) ou Firefly (2002).

Législation[modifier | modifier le code]

En droit français, le port de cette arme est, avec un permis de chasse ou de port d'arme, interdit car la longueur de l'arme totale est trop faible et il est également interdit de modifier une arme de départ.

Aux États-Unis, son port est également prohibé[réf. nécessaire]. Il existe néanmoins une façon de rendre cette arme légale : il suffit d'acheter le magasin de l'arme et ensuite, de rajouter ce que l'on veut. Alors l'arme n'est plus considérée comme un fusil ou une carabine mais comme un pistolet à levier de sous-garde[réf. nécessaire]. De plus, la modification « artisanale » est compliquée, car il est impossible de raccourcir le magasin sans le détériorer. Un professionnel est donc recommandé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]