Marchamont Needham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchamont et Needham.

Marchamont Needham, né en 1620 à Burford dans le comté d'Oxford, mort en 1678, est un journaliste anglais.

Il se signala par son talent, mais aussi par sa versatilité : il publia, de 1643 à 1660, un journal le Mercurius, successivement qualifié de Britannicus, Pragmaticus, Politicus. Il passe du presbytérianisme au royalisme, puis au parti indépendant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevé par son beau-père instituteur et pasteur, il étudie à Oxford puis travaille successivement comme sous-maître à l'école des marchands-tailleurs puis chez un procureur[1].

Il quitta cet emploi pour fonder, au mois d'août 1643, un journal hebdomadaire, Mercurius Britannicus, titre qu'il semble avoir emprunté à celui d'une comédie populaire de Bichard Brathwayte. En même temps il se mit à étudier la médecine. Après avoir poursuivi de ses sarcasmes le parti royaliste dans le Mercurius Britannicus, il en devient en 1647 l'ardent défenseur dans le Mercurius Pragmaticus, suite à une brouille avec ses amis républicains, avant de vouer à nouveau sa plume à Oliver Cromwell, en juin 1649, pour couvrir de sa satire Charles Ier d'Angleterre, avec une troisième version de son journal, celle fois appelé Mercurius Politicus'[1]. Lors des difficultés qu'il vit en 1649 en raison de la fin des royalistes, il est caché et protégé par un autre journaliste, Peter Heylin (15991 - 1662).

Après la suppression de son journal lors de la Restauration anglaise de 1660, il se livra à la médecine et à la chirurgie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Medela medicinæ, 1665.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b "Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours" Volume 37, Firmin Didot frères, fils et cie, 1863 [1]

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Voir aussi[modifier | modifier le code]